BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Le Vestiaire social

Donnez la possibilité aux familles et aux personnes qui vivent dans la précarité de se chausser gratuitement.

About the project

À propos du Vestiaire social

En 1956, face à l’afflux de réfugiés hongrois, le confondateur du Centre Social Protestant (CSP) Raynald Martin lance un appel à la population pour collecter des vêtements chauds en vue d’un hiver qui s’annonce particulièrement froid. Depuis lors, le Vestiaire social continue de bénéficier de la générosité de donateurs privés et, bien entendu, des changements de la mode.

Aujourd'hui, géré conjointement par le Centre social protestant (CSP) et Caritas Genève, le Vestiaire social fournit gratuitement des vêtements et des chaussures de seconde main de qualité aux personnes démunies du canton de Genève, sur présentation d’un bon délivré par un service social public ou privé.

Au-delà de pourvoir à un droit fondamental, celui d’être vêtu, le Vestiaire contribue avec l’aide bienveillante de ses bénévoles à redonner de la dignité à ces personnes, à renforcer l’estime de soi et à lutter contre la stigmatisation liée à leur situation de précarité.

Le Vestiaire a déménagé

Anciennement situé dans le quartier des Eaux-Vives dans un local de 210 m2, devenu à l’usage trop exigu, le Vestiaire social a posé ses rayonnages au Grand-Lancy dans un entrepôt de 950 m2. En effet, afin d'assurer un accueil et un service de qualité au vu du nombre journalier de visiteurs, la recherche de locaux plus adaptés s’imposait. 

Les nouveaux locaux se composent au rez-de-chaussée d’un bureau administratif, d’une zone de distribution de 225 m2, d’une zone d’attente et d’un grand local technique pour la réception, le tri, le lavage, le repassage et le conditionnement du matériel.

Le premier étage d’environ 600 m2 est dévolu aux bénévoles ainsi qu’au stockage à contre-saison.

 

Une pauvreté accrue dans le canton

Contrairement aux idées reçues, la pauvreté s’accroît à Genève. En dix ans, la fréquentation du Vestiaire social a quasiment doublé pour atteindre en 2016 plus de 5’600 bénéficiaires, dont 1800 enfants et adolescents.

Face à l’importante arrivée de réfugiés, Caritas et le CSP ont initié une action citoyenne de collecte « Tes vêtements pour la dignité » avec le Parlement des jeunes genevois, auprès des élèves des établissements scolaires du secondaire pour récolter des habits pour les mineurs non accompagnés, et offrir à ceux-ci des vêtements de qualité, qui les aident dans leur processus d’intégration à l’école et dans la société.

Malgré la grande générosité des Genevois et les quelque 35 tonnes d’habits et chaussures traités par année, certains articles, comme les sous-vêtements et les chaussures, doivent être achetés à l’état neuf pour répondre à des exigences d’hygiène et à une demande en forte augmentation.


Les sources d’approvisionnement sont multiples 

  • 300 conteneurs répartis à travers le canton recueillent des habits en partie destinés au Vestiaire social.
  • Des collectes d’habits sont organisées par des entreprises et des personnes morales.
  • Des dons directs de vêtements sont faits par des particuliers.

Le rôle des bénévoles

L’essentiel des activités est assuré par une équipe de quelque 80 bénévoles, 20 personnes en AdR (Activités de Réinsertion), 2 personnes en EdS (Emplois de Solidarité) ainsi qu'un salarié. Le bénévolat constitue un des piliers du fonctionnement du Vestiaire social, et cela depuis son ouverture en 1994.

Travail technique

Une partie des activités est dédiée au tri et au conditionnement des différents habits. Dès son arrivée, chaque pièce est contrôlée et triée selon son état, la taille, le genre et la saison. Entre la réception d’un vêtement et sa présentation sur cintre ou dans des cartons, s’échelonne en outre tout un travail de lavage, de séchage, de repassage et, si nécessaire, de raccommodage des articles.


Accueil des bénéficiaires et distribution

Les ayants droit – détenteurs de bons distribués notamment par l’Hospice général, les services sociaux de la Ville de Genève, Caritas Genève et le CSP – peuvent se fournir deux fois par an en vêtements et en chaussures au Vestiaire social.

L’ensemble de cette population est accueillie du lundi au vendredi, de 14h à 17h. Le mercredi est dédié aux enfants, qui bénéficient quant à eux d’une distribution gratuite quatre fois par an. Chaque jour, ce sont quelque 45 personnes qui se présentent au Vestiaire social, et jusqu’à 65 personnes le mercredi.

© sophieburki.ch

L’évolution de la demande en chiffres

Les chiffres sont plus qu’éloquents : en dix ans, la fréquentation du Vestiaire social a quasiment doublé. En 2015, il accueillait ainsi un nombre record de bénéficiaires, soit plus de 5'600 personnes. On doit cette évolution à plusieurs facteurs :

  • En 2007, le forfait mensuel accordé jusque-là aux bénéficiaires de prestations sociales publiques pour l’acquisition de vêtements est supprimé.
  • L’afflux en 2015 d’une population de migrants, orientés par le service d’Aide aux migrants de l’Hospice général vers le Vestiaire social, a également eu un fort impact sur sa fréquentation. Des mesures d’urgence ont alors dû être mises en place pour répondre à cette importante sollicitation.

 

Caritas Genève

Depuis 75 ans, Caritas Genève lutte contre la pauvreté et l’exclusion en apportant une aide concrète aux personnes en difficulté sans distinction de confession, de nationalité et de statut. Elle s’attache à rechercher les causes de la détresse, à les dénoncer et à les combattre.

Caritas Genève est présente tout au long de la vie pour permettre aux personnes en situation de vulnérabilité de maintenir ou de retrouver leur autonomie et leur place dans la société. Ses actions sont multiples : désendettement, soutien social et juridique, formation et insertion professionnelle, accompagnement face à la maladie et la mort, activités pour les aînés, aide de première nécessité, etc.


Centre Social Protestant

Le CSP s’engage depuis plus de 60 ans au service des personnes les plus vulnérables, sans distinction d’origine ni de religion. Ses valeurs sont l’indépendance, la solidarité et la justice sociale. Le CSP propose à la population genevoise des services de conseil et d’accompagnement professionnels dans les domaines sociaux et juridiques. Il favorise l’insertion socioprofessionnelle des personnes qui vivent en marge de notre société.

Ses boutiques et brocantes proposent de nombreux articles de seconde main (mobilier, vêtements, équipement informatique et électroménager, etc.) et un service gratuit de ramassage à domicile. En tant qu’acteur de terrain, le CSP occupe une place privilégiée dans l’observation et l’anticipation des défis sociaux, pour lesquels il joue un rôle d’incubateur de projets. Le CSP vit principalement de dons.

Plus d’informations sur l’action du Centre Social Protestant et de Caritas :

www.csp.ch/geneve

www.caritas-ge.ch

What are the funds for?

Aujourd'hui, les paires de chaussures manquent cruellement au Vestiaire. C'est pourquoi notre projet vise à récolter 10’000 euro pour pouvoir acheter des chaussures de toutes tailles pour hommes principalement.

Le Vestiaire achète la paire de chaussures à 20 francs suisse auprès de ses partenaires. Les 10'000 euro permettront d'acheter plus de 500 paires de chaussures qui pourront combler les manques pour l'année 2017. En sachant qu'il y a eu plus de 5'600 bénéficiaires en 2016, le chiffre risque encore d'augmenter en 2017.

Le Vestiaire social vous remercie pour votre aide :)

© sophieburki.ch

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project