BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La vache maraîchine

Une vache laitière à préserver, relevons le défi !

About the project

 

 


MERCI à toutes et à tous d'avoir participé à la réalisation de notre projet:

L'objectif de financement de nos 2 vaches maraîchines laitières est atteint grâce à votre générosité.

Nous avions souhaité présenter un projet participatif pour l'achat de 4 vaches et, en cherchant l'équilibre, nous avons pensé raisonnable de commencer par en acquérir 2.

" J'aime celui qui rêve l'impossible ", disait Goethe.

Incarnons le, grâce à chacun de vous et à vos proches, en atteignant les 200% !

Nos 4 vaches marîchines deviendront charentaises à la ferme de La Grole Bagnade.

Ensemble, continuons à soutenir et développer la paysannerie française.

 

 

 

 

 

  La Grole Bagnade, ferme bio-dynamique familiale, est installée depuis 2 ans en Charente. Nous y élevons des vaches maraîchines, des chèvres poitevines et des porcs laineux mangalitza.

Nous produisons de la viande et des bocaux (pot-au-feu, boeuf bourguignon) ainsi que des produits laitiers et des fromages, certifié biologique par Ecocert.

Le but : Préserver et réintroduire la vache maraîchine "laitière", race bovine à très faible effectif.

Nous désirons accroître notre troupeau afin de remettre au gôut du jour le lait sain, riche et gustatif de la maraîchine, un lait qui a fait la célébrité du beurre de Charente-Poitou.

Nous avons actuellement 12 vaches:

- 2 vaches maraîchines

- 1 taureau maraîchin

- 4 génisses maraîchines (jeunes vaches)

- 2 génisses croisées maraîchines

- 2 vaches vosgiennes

- 1 vache tarentaise

L'objectif est donc d'avoir un troupeau laitier pur maraîchin.

La vache maraîchine

Particularités de la vache maraîchine:

grand gabarit, cornes en forme de lyre, yeux "maquillés", douée de sensibilité, robuste et élégante.

 

 

Pourquoi la vache laitière maraîchine?

C'est une race locale, parfaitement adaptée aux prairies humides du Poitou-Charente. Elle a la particularité d'être une bonne laitière, d'avoir un taux de fécondité élevé et de produire une viande de qualité. Elle possède également une aptitude aux travaux de traction animale sur la ferme: labours, débardage, manutentions diverses...

De plus, la vache maraîchine a manqué disparaître, ainsi nous souhaitons la revaloriser.

 

Une démarche en lien avec la nature

Dans une logique d'écosystème, le bétail pâture les prairies et est nourri de foin récolté sur l'exploitation ainsi que de betteraves, choux et carottes.Un complément de foin de luzerne de la région est  apporté en hiver. Leurs bouses mélées à de la paille sont entassées sur le fumier pour devenir de l'engrais qui, une fois composté, sera répandu sur nos champs.

La traite est effectuée matin et soir à la main, respectant la santé de la vache, évitant ainsi les possibles mammites (inflammation du pis de la vache).  Cette méthode de traite ne requiert pas d'électricité et peu d'eau contrairement à une machine à traire. La traite à la main nous permet de créer une relation réelle avec l'animal: nous respectons nos animaux en leurs donnant toute notre attention, les nommant, les observant, étant attentif à leurs besoins et reconnaissant de leurs dons. Il ne s'agit donc pas d'avoir des bêtes dans un but seulement productif et lucratif. 

Nos vaches portent fièrement leurs cornes, celles-ci étant considérées comme un organe sensoriel essentiel à leur équilibre vital. La majorité des éleveurs bovins en agriculture intensive coupent les cornes de leurs vaches afin qu'elles ne se blessent pas dans le peu d'espace qui leur est réservé, pour faciliter leur entrée dans le cornadis (barrière d'accroche de la tête) ainsi que pour la propre sécurité des éleveurs.

 

Pour ceux qui désirent en savoir plus

Historique de cette vache de "pays"

Anciennement, le concept de race bovine n'existait pas, chaque terroir avait ses animaux dit "bête de pays". Les "populations" de vache étaient adaptées à leurs territoires et à la flore dominante. La vache maraîchine descend des populations de vaches vendéenne, poitevine, marchoise ... qui pâturaient dans les marais. Elle est aujourd'hui la cousine de la vache parthenaise et nantaise.

Conservation de la race

De nombreux éleveuses et éleveurs, passionnés, ont permis, dans les années 80, la sauvegarde de la maraîchine au sein de L'association pour la valorisation de la race bovine maraîchine et des prairies humides. La race maraîchine est reconnue en 1999 par la Commission Nationale Génétique avec le code "race 58".

Contexte agricole actuel

Aujourd’hui, l’agriculture "productiviste et intensive" souhaite imposer aux éleveurs six grandes races bovines, trois laitières et trois à viande, peu adaptées à leur terroir,sans aucune originalité.

Avec la maraîchine, vous soutenez une race de 1 300 femelles en 2012 (contre 2 500 000 prim’holstein), ainsi qu’un développement économique localisé: une vache "des anciens" idéale pour les défis du futur : nourrir l’humanité et assurer une autonomie écologique.

 

What are the funds for?

Nous souhaitons acheter 2 vaches maraîchines, de très bonne souche laitière à des éleveurs vendéens membres de l'association (Association pour la valorisation de la race bovine maraîchine et des prairies humides).

Un contexte économique complexe:

Nous sommes une petite exploitation familiale qui a démarré il y a 2 ans et, à ce jour, nous ne percevons pas de salaire. Nous mettons toute notre énergie à développer, diversifier notre production pour offrir des produits sains, naturels, transformés par nos soins. Grâce à ces nouvelles vaches, nous agrandirons notre troupeau ce qui nous donnera chaque jour d'avantage de lait permettant d'augmenter notre production de fromage et produits laitiers (yaourt, fromage blanc, crème dessert).

Dans une démarche de développement, chaque vache donne naissance à un veau par an en moyenne: les génisses seront élevées par nos soins afin d'élargir le troupeau et les mâles seront valorisés en viande, dans notre laboratoire, pour être destinés à la vente.

Budgétisation

Une vache maraîchine coûte 1500€

(plus chère qu'une vache laitière classique vu sa rareté).

2 vaches = 3000€

• frais de transport (Vendée-Charente):  location d'une bétaillère + gasoil = 500€

Nous avons déjà réuni une partie de la somme pour prendre en charge le transport et comptons sur vous pour nous aider à acheter les vaches.

Si nous parvenons à rassembler plus que la somme prévue, nous serons ravis d'accueillir d'autres vaches dans notre troupeau.

About the project owner


 

Théophane et Quentin Rochette, 24 et 28 ans, sont deux jeunes paysans installés en Charente Limousine depuis le 11 septembre 2010.

Théophane, charcutier traiteur de formation, part en "woofing" en Allemagne, en Suisse et dans le sud de la France pour découvrir l'agriculture biodynamique et la transformation fromagère.

Quentin, menuisier formé par les compagnons, sillonne la France et ses régions pour construire et rénover maisons, appartement, bateaux ... de manière écologique.

 

 

Unis dans un même idéal de vie, les deux frères embarquent leur famille dans la création de la SCEA de la Grole Bagnade (Société Civil d'Exploitation Agricole) et quittent la région parisienne natale pour s'installer en Charente, à Saint-Laurent-de-Céris.

Après une année, le projet s'agrandit avec la venue des parents, du 3ème frère Baptiste (27 ans), de la petite soeur Camille (21 ans) et de leurs conjoints (Karolina, Claire, Clarisse et Vincent). Issus de formations diverses, mêlant plusieurs talents, l'équipe de la Grole Bagnade souhaite développer le projet de l'exploitation agricole selon les principes de la biodynamie fondée par Rudolf Steiner en 1924.

La biodynamie

Notre conception du domaine agricole se caractérise par un organisme vivant, autonome et diversifié. Pour ces raisons, nous avons choisi la polyculture-élevage: intéractions des races animales locales, rustiques et des cultures diversifiées (pâture,  foin, céréales, cultures légumières), s'insérant dans un ensemble où sont préservés haies, arbres, forêt, zones humides, insectes, abeilles... en tenant compte des influences planétaires, solaire et lunaire.

L'emploi des préparations introduites dans le compost et pulvérisées sur les terres est la pratique originale de l'agriculture biodynamique.

Label DEMETER, logo certifiant les produits issus de l'agricultre biodynamique


A la ferme de La Grole Bagnade, vous serez accueillis pour partager notre expérience et nos savoir-faire.

Nous avons pour projet non seulement d'élargir notre gamme de produits, mais aussi de faire de La Grole Bagnade un lieu de rencontres, de réflexions et d'échanges sur l'agriculture responsable et solidaire. Ainsi nous envisageons de devenir une ferme pédagogique, réunissant les arts et la nature, aussi bien pour les adultes que pour les enfants désireux d'apprendre.


  Nous vous remercions de votre intérêt pour notre projet et vous disons à bientôt.

Nicolas et Marie-Laure, Quentin et Claire et la petite Nathanaëlle, Baptiste et Clarisse, Théophane et Karolina, Vincent et Camille.


Références:

Pour en savoir plus, visitez notre site internet.

Vous pouvez  aussi nous retrouver au marché de La Grange d'Olga.

La table bio de Céline, traiteur, utilise nos produits.

Vous pouvez aussi lire un article sur le site internet du journal CharenteLibre,

Ainsi que sur un site de producteurs locaux, Terre des saveurs.

Et dans le hors série du Monde "Les nouveaux paysans" paru en octobre 2012

 

 

 

  

 

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project