BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

REVUE PAYSAGEUR

Une revue qui pense avec les pieds

  • PAYSAGEUR BIENTÔT CHEZ VOUS !

    Bonsoir à tous,

    ça y est ! Les revues sont prêtes à être livrées, nous venons de les recevoir. Nous vous les enverrons avec vos contreparties respectives à partir de la semaine prochaine.
    Merci encore de votre soutien et à très bientôt,

    Claire et Maxime

    Les roses blanches (Valkoisia Ruusuja, Konginkangas, 1906) un tableau du peintre finlandais Akseli Gallen-Kallela, dont l'œuvre a été exposée en 2012 au musée d'Orsay. Une œuvre marquée par le paysage de la Finlande, avec ses forêts, ses lacs et ses mythes.

  • PAYSAGEUR en route pour l'imprimeur!

    Nous sommes ravis de vous annoncer que nous allons pouvoir imprimer 1000 exemplaires !

    Georgia O'Keefe a été inspirée une grande partie de sa vie par les paysages du Nouveau-Mexique.

    Elle visite la région pour la première fois en 1929. Marquée par ce fabuleux paysage désertique, elle y séjourne chaque année.

    Ce territoire devient dès lors son sujet de prédilection. Elle explore les montagne et peint les fleurs, les squelette d'animaux, la forme des montagnes, les nuages etc.

    Georgia O'Keefe y achète une propriété en 1940 et s'y installe en 1949. Elle y finira sa vie.

    Paysageur est sensible au travail de cette artiste, intimement liée au paysage, à la culture et aux couleurs du Nouveau-Mexique.

    Nous vous remercions chaleureusement pour vos contributions.

    À bientôt !

    Claire et Maxime

    © Taos Moutain, 1930, Georgia O'Keefe

  • LE DÉBUT DE L'AVENTURE !

    C'est maintenant que tout commence pour Paysageur. Un immense merci !!!

    En effet, la campagne de prévente se termine dimanche à minuit.

    Claire et Matthieu se rendront la semaine prochaine à côté de Toulouse chez notre imprimeur, Escourbiac, pour s'assurer du résultat attendu.

    Il nous tarde de pouvoir vous envoyer les revues d'ici fin mars, début avril.

    Pour patienter d'ici là, L'art de marcher, le livre de Rebecca Solnit (paru pour la première fois en 2004) offre une très belle introduction à l'histoire de la marche. Elle y évoque les marches de protestations, les pèlerinages, les flâneries urbaines, les promenades dans les jardins, l'escalade dans les Alpes...

    Nous vous souhaitons un excellent weekend,

    Claire et Maxime

    © Le Prince Eugène de Suède, " Le Nuage" (Molnet)


  • Chèr(e)s paradisiers !

    La campagne se termine dans une semaine !

    C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons le vernissage le jeudi 5 avril à la librairie Volume, 47 rue Notre Dame de Nazareth, à Paris, à 19h30.

    La photographe Céline Clanet nous raconte dans ce premier numéro la puissance du paysage dans le Grand Nord, en Norvège, où vivent les Samis.

    En Norvège, mais aussi en Suède ou en Russie, les Samis se battent pour préserver la toundra et leurs traditions ancestrales.

    Pour protester contre l’abattage des trois-quarts du troupeau de rennes de son frère, abattage ordonné par l’État norvégien, l’artiste Máret Ánne Sara a dressé un tas de cent têtes de rennes devant le tribunal de première instance qui jugeait l’affaire.

    L’acte de Máret Ánne Sara s’inspire des O’bones piles, ces gigantesques empilements de crânes de bisons que les chasseurs blancs réalisaient après avoir massacré les buffles des grandes plaines nord-américaines, affamant les populations indigènes. 

    Pour en savoir plus sur le travail artistique de Máret Ánne Sara :

    http://www.documenta14.de/en/calendar/24863/pile-o-sapmi

    Pour en savoir plus sur le Pile ó Sapmi :

    http://www.pileosapmi.com/

    Céline Clanet nous explique dans Paysageur cette violence faite aux Samis et au paysage.

    A bientôt !

    Claire et Maxime

  • UN IMMENSE MERCI !!!

    211 exemplaires commandés sur un objectif initial de 200, quel bonheur ! 

    Pour ce premier numéro, nous avons demandé à l'auteur et paysagiste Gilles Clément de nous partager son puissant paysage et de nous l'expliquer en quelques mots. Nous avons reçu trois photographies personnelles.

    En voici l'une d'entre elles, accompagnée de sa légende :

    " Bourgogne. Le bocage de Nan sous Thil s'étale sous la butte sacralisée par les sociétés pré-chrétiennes, on appelle ces buttes des Patons de Gargantua.

    Chacune est coiffée d'une forêt. On dit qu'il s'y déroule encore quelques rituels animistes. "

    À très vite ! Et merci encore de votre soutien !

    Claire et Maxime