BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Résilientes

Ouvrage de photographies et de témoignages

About the project

"Aujourd'hui je prends conscience de mon corps, du fait que je suis un individu à part entière, que j'existe, que je suis une femme" - Naomi, a grandi au sein des témoins de Jéhovah. 



"Résilientes" qu'est ce que c'est, comment le projet a-t-il vu naissance ?

"Résilientes" est un projet photographique né dans mon esprit à la fin du printemps 2017. 
Je souhaitais donner la parole aux femmes, les photographier plus intimement que je ne l'avais fait jusqu'à présent, sans choisir de muses mais en les laissant venir à moi, avec leurs histoires et leurs combats
Cet été, la résilience a commencé à faire écho avec force dans mon esprit. Toutes ces femmes que je photographiais depuis des années avaient souvent un passif lourd qu'elles me confiaient et qui se devinait (ou pas) dans les photos, mais elles rebondissaient, ressortaient souvent plus fortes de leurs épreuves.

D'autres femmes m'écrivaient souvent pour me confier à quel point voir mes photos leur faisait du bien...et si lire les histoires allant avec ces belles personnes leur faisait du bien également ?
"Résilientes" avait trouvé sa raison d'être. 

J'allais lancer un appel à témoignages sur les réseaux sociaux, rencontrer ces femmes, les écouter me confier leur histoire et la formidable manière qu'elles ont eu de croire en la vie, et surtout en elles-mêmes puis les photographier, couvertes d'or à des endroits symboliques de leur visage ou de leur buste, choisis ensembles selon les histoires et témoignages
Pour choisir l'or, je me suis beaucoup inspirée de ce que l'on fait de ce métal précieux dans le monde, dans l'art, ou il est souvent utilisé pour symboliser l'absolu, la renaissance, le recommencement. Le Kintsugi au japon consiste à réparer de la céramique brisée à la la laque recouverte d'or, pour montrer que la réparation est plus précieuse que l'objet neuf....


(Naomi, 20 ans, a grandi au sein des témoins de Jéhovah)


(Clélia, 22 ans, victime de viol à 20 ans)

Comment se déroule une séance "Résilientes" ? 

Chaque participante vient à moi (les prises de vues se finiront les premiers jours de décembre et totaliseront environ 30 portraits) ou je les reçois dans mon espace personnel pour une heure de discussion. Avec franchise, entre rires et larmes, elles me confient leurs combats. Viols, harcèlement sexuel, interruption volontaire (pas toujours si volontaire) ou médicale de grossesse, secte, cancer, compagnon ultra-violent ou manipulateur, je les écoute, parfois la gorge serrée, je pose des questions, j'oriente le récit, et je les enregistre. 

Puis vient la phase de photographies où, sur fond noir, couvertes de paillettes d'or, je réalise des portraits en revenant avec elles sur différents épisodes du récit. J'ai souhaité aux travers de ces photographies faire ressortir leur personnalité, leurs épreuves, mais avant tout leur capacité à s'en sortir, à rebondir. Elles posent sans maquillage hormis un peu de mascara et ces paillettes dorées, symbole de leur renaissance. 

Enfin, je les raccompagne et réécoute le récit en sélectionnant des portions de leur témoignage qui figureront dans l'ouvrage au côté d'un petit résumé de leur situation et de leurs portraits.

Une partie de l'ouvrage, l'édito et certainement quelques pages insérées entre les portraits, sera également consacrée à mes impressions durant les prises de vues, à ce que je ressens en écoutant toutes ces femmes et en encaissant leurs confessions. 

(Marion, 28 ans, se remet d'une IMG)

"Résilientes", dans quel but ?

Le but ultime de cet ouvrage est d'accompagner tous ceux qui auraient besoin d'un exemple, d'une petite lucarne pour se dire que la vie est possible après les épreuves. Loin du voyeurisme, les fragments de témoignages ont été choisis pour donner évidemment un contexte aux histoires mais surtout un message d'espoir et de lumière pour toutes celles et ceux qui la chercheraient encore dans leur propre vie.

Pourquoi uniquement des femmes ?
Je me permet de reprendre des mots très juste qu'une jeune femme m'a envoyé avec sa demande de participation au projet et qui résument parfaitement mon ressenti : 

"La représentation de la femme telle que nous le sommes, simplement et dans toute notre complexité humaine me tient réellement à cœur. Je pense qu'il est important de représenter l'humain que nous sommes afin de contrebalancer toute la sexualisation de la femme qui règne dans notre société."

À aucun moment je n'ai eu à coeur d'exclure les hommes et j'espère qu'ils se sentiront concernés par le projet car ils apparaissent très souvent au sein de celui ci. Parfois comme bourreau il est vrai, mais aussi comme moteur de résilience et comme soutien indéfectible des femmes que j'ai reçu
C'est un hasard si le projet s'inscrit en pleine période du "#metoo" et "#balancetonporc" car il a été pensé avant ces campagnes mais si il peut renforcer le combat pour l'égalité des hommes et des femmes, il n'en sera que plus utile. 

Fragments de témoignages :

"Cette histoire a énormément changé de choses dans ma vision de la vie, de mon consentement, dans ma façon d'exister face aux autres" - Clélia, 22 ans, victime de viol.

"Je me suis demandée si je n'étais pas autiste et finalement en lisant des livres ou des articles je suis tombée sur le concept de douance et tout d'un coup ça s'est éclairé, c'était une évidence. Plein de choses ont retrouvé un sens." - Marion, 25 ans, haut potentiel.

" Le diabète joue sur le métier que je fais, aide soignante. Je suis patiente avant d'être soignante, je sais ce que c'est que d'être à la place de la personne face à moi. J'aime beaucoup être en aide aux gens." - Anaïs, 19 ans, diabétique de type 1

"J'aimerais juste dire que la décision que l'on prend lors d'une IMG n'est pas une décision de mère, c'est une décision de femme. Ce n'est pas un acte de mère qui ne voulait pas son enfant mais un acte de femme qui connait trop notre société, je suis citoyenne de ce monde et je ne voulais pas lui faire endurer ça, si je n'avais pas été là, personne ne l'aurait défendu pour moi." - Marion, 28 ans, a réalisé une IMG (interruption médicale de grossesse).

"Le fait d'échanger avec d'autres personnes, de comparer les passés, l'on s'aperçoit que l'on est pas un cas exceptionnel, ça permet de relativiser, de passer un peu outre. Et à se demander si l'on réécrit une page, si on la tourne ou si on change carrément de livre..."  - Cindy, 34 ans, s'est construite avec une mère absente.

"Aujourd'hui je prends conscience de mon corps, du fait que je suis un individu à part entière, que j'existe, que je suis une femme" - Naomi, 20 ans, a grandi au sein des témoins de Jéhovah. 

"Quand j'en parle, j'expulse le mal. Je ne veux plus vivre avec ce secret. Cela fait partie de moi, ça a d'ailleurs changé beaucoup de choses en moi, je suis arrivée à une autre étape de ma vie de femme." - Julia, 33 ans, a réalisé une IVG (interruption volontaire de grossesse) pour protéger son compagnon d'une paternité forcée. 

"Quelque part si j'ai pu réaliser ce rêve, aller au bout et y croire, je pense que c'est aussi un peu grâce à la maladie... Elle m'a aidée en quelque sorte..." - Marion, 23 ans, atteinte d'eczéma constitutionnel avec complications. 

(Croyez moi, le fait d'avoir selectionné 3 Marion pour ces fragments n'est que pur hasard !)
____

Voici quelques extraits de témoignages. Au sein de l'ouvrage ils comprendront également le contexte de l'histoire
Les thématiques de combats qui seront abordées relèvent de l'agression sexuelle, viols, parents toxiques, troubles psychologiques, maladies physiques (cancer, eczéma, diabète de type 1...), IMG/IVG, stérilité, appartenance passée à une secte, surefficience mentale, deuil d'un proche, racisme, addictions, violences conjugales, harcèlement scolaire...
L'âge des participantes va de 19 ans à 61 ans. 

Exemple de l'un de mes ressentis : 
"Marion est la première femme que j'ai reçu pour le projet qui était atteinte d'un trouble physique. Atteinte d'eczéma constitutionnel depuis sa naissance, elle est également victime de nombreuses allergies et d'asthme. Son témoignage a été une bouffée d'air frais dans le projet. Elle m'a raconté avec enthousiasme sa rencontre avec les chevaux de race Culry, réputés pour être hypoallergéniques, et la façon dont elle a toujours suivi ses rêves pour arriver à approcher les animaux et peut être à en faire un futur métier. Sa force de caractère est étonnante et sa positivité m'a particulièrement émue et aidée à aller mieux au moment ou le projet tirait un peu mon moral vers le bas."  


(Marion, 23 ans, atteinte d'eczéma constitutionnel avec complications) 

What are the funds for?

Votre financement va servir à réaliser le livre "Résilientes". 
J'aurais besoin d'un minimum de 50 pré-commandes pour imprimer un beau livre agréable et visuel. 

- Il s'agira d'un ouvrage signé main à couverture souple et reliée, de 72 pages (une page pour les portraits et l'autre pour les témoignages, cela pour les 30 modèles), imprimé sur un beau papier mat pour la pré-commande à 35€

- Pour la pré-commande à 49€90 votre ouvrage signé main possèdera une couverture rigide reliée ainsi qu'une carte postale du projet contenant un mot de remerciement écrit à la main

Les frais de ports vous sont offerts pour la France métropolitaine et DOM TOM dans les deux contreparties. Le prix comprend également la commission Ulule ainsi que l'emballage spécial livre afin de recevoir votre ouvrage dans les meilleures conditions. 
L'envoi se fera en point relais pour vous permettre de payer ce prix préférenciel. 
Des frais d'envoi supplémentaires s'appliqueront automatiquement pour les pays hors France métropolitaine. 


Quand l'ouvrage arrivera t-il  chez vous ? : Autour du 15 janvier 2018 
IMPRESSION GARANTIE FRANCAISE

  • A partir de 100 exemplaires vendus j'ajouterai une carte postale du projet dans chaque contrepartie.
  • A partir de 150 exemplaires vendus, je pourrai offrir un ouvrage à toutes les modèles du projet "Résilientes". 
  • A partir de 200 exemplaires vendus, je pourrai en faire tirer 20 de plus pour les placer en librairie participative et ainsi organiser une conférence sur le projet. 

Je souhaiterais réaliser le tome 2 de "Résilientes" à la suite du premier. Entrant en formation de doula (assistante péri-natale) en janvier, j'aimerai axer ce deuxième opus sur la maternité.Avec 250 exemplaires vendus, je pourrai m'y donner corps et âme sans autre activité photographique de janvier à mars.

Quoi qu'il arrive, il me tiendrait vraiment à coeur, comme à chaque projet que je finance sur Ulule, de reverser un pourcentage de mon bénéfice à une association de défense des femmes.

About the project owner

Je m'appelle Hélène Rock, j'ai 26 ans, je suis artiste photographe depuis 7 ans, basée à Aix en Provence et partout où le vent m'emporte. Résolument féministe et passionée d'Histoire, j'ai déjà utilisé Ulule entre autre pour financer le projet "C'est à vous, ma soeur" en 2014 illustrant la vie des femmes au XVIIIe siècle, récompensé du prix spécial du jury au salon des artistes de Bouc Bel Air en 2015. 
Enfant rescapée de l'enfer, maman de deux enfants après de nombreux incidents gynécologiques, je suis également diagnostiquée "haut potentiel" et je suis mariée avec un homme formidable qui s'avère être également autiste Asperger, ainsi le projet "Résilientes" est né avant tout de mon envie de partager et de propager la lumière qui existe derrière chaque épreuve. 

Soutenir mes travaux sur > Tipeee <
Site web : http://helene-rock.fr/
Page facebook : https://www.facebook.com/helenerockphoto
Instagram : https://www.instagram.com/helenerockxix/



Quoi qu'il advienne du projet, je tiens à remercier profondément les femmes qui m'ont fait une entière confiance jusqu'à présent ainsi que tous mes proches et professionnels de la santé qui ont soutenu le projet dès sa naissance.