BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Intégrale des quatuors de Beethoven

ENREGISTRES EN CONCERT PAR LE QUATUOR STANISLAS

About the project

LES QUATUORS DE BEETHOVEN

25 ans de la vie d'un quatuor

Le Quatuor Stanislas, qui fête ses 35 ans en 2019, présente un imposant catalogue discographique, avec plus de 40 enregistrements publiés à ce jour.  A côté  d'un répertoire français peu ou pas du tout connu, comme les premiers enregistrements mondiaux de Guy Ropartz ( intégrale des 7 quatuors), Jaques-Dalcroze, Maurice Emmanuel, Jean Cartan, Louis Thirion ou  Henri Sauguet, il a publié chez  Forgotten Records plus d'une dizaine d'enregistrements de concerts, le plus souvent consacrés à des oeuvres du grands répertoire: Beethoven, Schubert, Brahms, Dvorak, Debussy, Ravel etc.

Les quatuors de Beethoven, véritable Graal des quartettistes 

 

 

Ce qui frappe le plus au sein d'un répertoire pourtant riche d'innombrables trésors, c'est que pas un seul de ces quatuors ne peut être considéré comme inférieur aux autres, ils forment un bloc de 17 chefs d'œuvre absolus! C'est sans exemple dans l'histoire de la musique, aucun de ses prédécesseurs ou de ses successeurs n'ont réalisé un tel exploit. Beethoven a bien sûr figuré dès le début au répertoire du Quatuor Stanislas, avec l'opus 18 no1 au programme du premier concert à Nancy le 15 octobre 1984. Ont suivi jusqu'en 1994 les no4, no8 et no14, que le Quatuor a beaucoup joués en France et à l'Etranger. Mais c'est seulement en 2006 qu'a débuté l'intégrale des  quatuors  répartie sur plusieurs saisons, à raison d'environ trois quatuors par an, pour s'achever  fin 2012, à l'exception de la Grande Fugue.

Même si le projet d'une publication discographique n' avait à aucun moment été envisagé, tous ces quatuors ont été  comme d'habitude soigneusement enregistrés. C'est seulement en 2018  qu' Alain Deguernel, directeur  de Forgotten Records, ayant écouté par hasard quelques-uns de ces enregistrements, manifesta le désir d'en publier une  intégrale "live".  Il est vrai qu'on ne peut  qu'être frappé par  l'impression d'unité se dégageant de ces  interprétations s'échelonnant sur près de vingt ans, renforcée par l'unité de lieu (la salle Poirel), ainsi que par la qualité des prises de son, réalisées  pour la plupart  par Nicolas Lenoir, puis par Philippe André avec les mêmes microphones.

Restait la Grande Fugue opus 133, initialement conçue par Beethoven comme Finale du 13eme quatuor opus 130, avant qu'il n'en écrive un nouveau sous la pression de son éditeur. Comme c'est ce second Finale qui avait été joué en 2012, il a été décidé de programmer la Grande Fugue en mai 2019, permettant ainsi de compléter cette intégrale.

Fort heureusement, car c'était une condition sine qua non pour une éventuelle publication, la plupart de ces prises de concerts avaient été doublées par l'enregistrement de la répétition générale, permettant ainsi des corrections qui, pour limitées qu'elles fussent, n'en étaient pas moins indispensables: en effet, les aléas du concert ne sont pas toujours exempts d'incidents  divers qui, pour bénins qu'ils puissent paraître dans le feu de l'action, peuvent être désagréables à l'écoute d'un enregistrement, fût-il "live".

Pourtant, même s’il ne peut prétendre à la perfection technique que permet l’enregistrement en studio, le « live » est seul à même de restituer pleinement  l'émotion et l’atmosphère unique du concert.

Cette intégrale ne pouvait mieux tomber  à l'occasion du 35ème anniversaire du Quatuor Stanislas, et en ouverture du 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven en 2020.

Avec la publication de ce monument insurpassable du répertoire classique, le Quatuor Stanislas accédera au cercle restreint des ensembles ayant  jalonné par le disque l'histoire du quatuor à cordes .

Sortie prévue le 15 décembre 2019

 

 

 

What are the funds for?

La somme collectée contribuera  à financer les frais de montage et de mastering, et à l'édition d'un coffret de 8 CD avec livret bilingue d'une trentaine de pages, pour un budget total d'environ 8.000€.

L’Ensemble Stanislas étant reconnu « d’intérêt général » par l'administration fiscale, un reçu vous sera délivré permettant une déduction fiscale à hauteur de 66% du don pour les particuliers (60% pour les entreprises). Cependant, pour des raisons légales, la valeur des contreparties supplémentaires ne peut excéder 25% du don. Si vous ne souhaitez pas profiter de la déduction fiscale, ou si vous résidez à l'étranger, vous pouvez le signaler et bénéficier de la contrepartie immédiatement supérieure au don que vous avez effectué.

Si vous préférez éviter un paiement en ligne, vous pouvez faire un chèque à l’ordre de : Ensemble Stanislas / 11 Grande Rue / 54000 Nancy (précisez: Projet  Beethoven)

About the project owner

QUATUOR STANISLAS

Depuis  sa fondation en 1984, le Quatuor Stanislas aura donné plus  de mille concerts en formation de quatuor ou dans le cadre élargi de l’Ensemble Stanislas, présenté plusieurs centaines d’œuvres, dont de nombreuses en créations mondiales, publié une quarantaine de disques et entrepris des tournées sur quatre des cinq continents.

Avec le soutien de ses partenaires régionaux, il mène avec persévérance une politique de diffusion sur l’ensemble de la Lorraine, avec une priorité marquée en direction des populations habituellement éloignés des circuits culturels. A Nancy, sa saison salle Poirel a permis à un public fidèle de découvrir des dizaines d’œuvres de compositeurs de grande valeur, souvent ignorés des organisateurs de concerts, à côté du grand répertoire classique et romantique, comme par exemple  l’intégrale des seize quatuors de Beethoven achevée en 2012.  

La musique de notre temps est au cœur de sa démarche: ainsi, outre des dizaines de créations d’œuvres contemporaines, il est à l’origine d’événements de grande envergure, tels que les venues à Nancy d’Henri Dutilleux, de George Crumb, de Klaus Huber et de György Kurtag, pour des rétrospectives consacrées à leurs œuvres, en collaboration avec l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy et du Conservatoire de Région.

 Le Quatuor / Ensemble Stanislas a déjà publié une quarantaine  de CD, particulièrement bien accueillis par la presse spécialisée. Il a réalisé  pour le label Timpani l’intégrale des quatuors et de la musique de chambre pour cordes de Joseph-Guy Ropartz, qualifiée « d’événement discographique » par la revue Diapason (« 10 » de Classica-Répertoire, « 5 diapasons », « Choc du Mois» du Monde de la Musique ). Ont suivi des CD consacrés  à Florent Schmitt, Maurice Emmanuel, Jean Cartan, Louis Thirion et Henri Sauguet («  10 » de Classica-Répertoire, «  Joker du Mois » de Crescendo, « 5 Diapasons », « Ring » de Classique-info, "Highly recommended" de Fanfare Magazine USA).

Depuis son premier périple asiatique en 1988 (Japon et Taïwan), puis son premier succès parisien en 1994 (festival « Présences » de Radio-France), le Quatuor Stanislas a sillonné la France et effectué des tournées dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Suisse, Belgique, Italie, Espagne, Bulgarie, Pologne, Russie), ainsi qu’en Afrique, au Moyen-Orient et  en Amérique du Sud (Venezuela, Argentine et Brésil). Depuis ses débuts aux Etats-Unis en 1996 qui lui avaient  valu des éloges particulièrement enthousiastes du critique du Washington Post, le Quatuor Stanislas y est régulièrement invité pour des concerts et des classes de maîtres à l’invitation des universités de West Virginia, de North Carolina, et du Wyoming. Il y retournera en avril 2020 pour une tournée de concerts et des masteclasses dans le Colorado et le Wyoming. Il sera de nouveau en Allemagne en novembre, et à Rome en décembre pour deux concerts .

 

FORGOTTEN RECORDS

Forgotten Records est un label qui se propose de restituer au mélomane d'aujourd'hui les trésors des enregistrements  du passé soigneusement restaurés. Il a ainsi redonné vie à  des centaines d'enregistrements des solistes et des orchestres les plus prestigieux, attirant l'attention des mélomanes du monde entier. Depuis 2014, il a publié une dizaine d'enregistrements de concerts de l'Ensemble Stanislas, datant des 25 dernières années, dans des formations allant du quatuor à l'octuor:  Debussy, Ravel, Tournemire, Beethoven, Schubert, Dvorak, Schönberg, Martinu, Hindemith etc.

Il produit également de nouveaux enregistrements d' artistes d'aujourd'hui , comme les 6 Suites pour violoncelle seul de Bach par Jean de Spengler en 2018.

"Forgotten Records poursuit à un rythme intensif la publication d'enregistrements tombés dans le domaine public, que les grandes firmes discographiques ont souvent supprimés de leur catalogue depuis des lustres."

DIAPASON

Le label Forgotten Records fait le bonheur des collectionneurs [...] Malinin, Uninsky, Malcuzynski, Wayenberg, Levant, Bruck, Sebastian, Bour, Flipse, Adler... Ces noms sont entrés dans la légende pour malheureusement ne plus en sortir.

CLASSICA

https://forgottenrecords.com/fr

https://www.facebook.com/forgottenrecords/

 

 

Share Follow us