BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Portraits sonores - L'extraordinaire au Quotidien

Au coin de la rue, il y a des gens qui inventent d'autres manières de faire. Aidez-moi à les faire entendre pour envisager une autre société

About the project

Au coin de la rue, il y a des gens qui cultivent l'extraordinaire au quotidien. Hors système, hors norme, ils mènent leur révolution. La nôtre aussi. Celle de demain. Des gens qui réinventent d'autres possibles et nous permettent d'envisager autrement notre société.

Un paysan qui travaille uniquement par traction animale, un ancien champion du monde de boxe qui allie boxe et soutien scolaire pour les enfants de banlieue, une sculpteure qui part trois mois sur un paquebot pour sculpter des marins, sculpte des détenus en prison, des enfants en maladie psychiatriques, des religieuses dans un couvent, un chanteur qui fait des chansons sur mesure et les offre dans des lieux improbables comme des lavomatics, un boulanger qui ne travaille qu'avec des variétés anciennes de blé et qui dit qu'il oeuvre ses métiers.

Six portraits ont déjà été réalisés et ont réuni des centaines de personnes à travers la France dans des soirées d'écoute collective.

J'ai besoin de vous pour les réaliser et vous faire découvrir d'autres portraits. Le montage d'un portrait sonore prend trois semaines à un mois de travail à temps plein... et oui car ce sont des kilomètres de rushs, de coupes, de recoupes, d'enlevage d'avalage de salive, puis de mise ensemble, de placement de musique, de millimétrage en tirant la langue pour mieux s'appliquer, de perte de données et il faut tout recommencer, de narration...

CE PROJET CONSISTE À

  • réaliser le mixage et l’enregistrement final de quatre nouveaux portraits sonores de 25 minutes (3 semaines de travail à temps plein par portrait)
  •  les faire presser en deux CD (2 portraits par CD) pour les vendre lors de la prochaine tournée printanière

QUI SONT LES QUATRE NOUVEAUX ?

Une jeune maman qui élève ses enfants sans télé, qui invente une histoire chaque soir, guidée par les suggestions des enfants, encourageant la créativité et le contact avec le vivant. Ses enfants parlent aux arbres et y grimpent (ils vivent dans une métropole), voient des carrés de jardin dans les lignes du pavé, connaissent tous les commerçants du quartier. De nombreux adultes entourent ces enfants qui n'évoluent pas uniquement dans la cellule nucléaire. Pourtant, élever ses enfants ainsi est parfois un combat, et Leila doit souvent se justifier de ses choix.

Cliquez ci-dessous pour entendre un extrait (enregistrement brut) de Leila

Un professeur de théâtre qui fait jouer des détenus, des adolescents de quartiers difficiles, ou encore des personnes avec des maladies mentales. Il les fait jouer dans les plus grands théâtres. C'est en rencontrant Serge que Bibi Naceri et son frère Samy Naceri (Taxi, Indigènes) ont découvert leurs potentiels de comédiens. Cliquez ci-dessous pour entendre un extrait (enregistrement brut) de Serge 

Un musicien dans le métro parisien, qui a une manière bien à lui de pratiquer ce métier jugé ingrat. Un numéro de téléphone griffonné à la hâte sur un ticket de métro, une rencontre dans un parc, et je découvre un homme venu du Sénégal, qui a été sculpteur, musicien, et qui regarde notre société avec intransigeance et humour.

Il vit à Paris, dans un appartement chauffé au pétrole. Quand il rentre du SAMU social où il travaille, il passe ses nuits à fabriquer des automates. Des villages entiers reconstitués au son des musiques de Brassens. Jean-Paul Gauthier lui a bien proposé de travaillé avec lui, mais il a refusé. Il reproduit des peintures rupestres sur son mur, puis les efface.

POURQUOI J'AI BESOIN DE VOUS

La création sonore n'est pas financée. Comme toute création, il faut d'abord le faire, et après le vendre. Radio France n'achète pas quelque chose de tout fait, ils prennent des idées et ensuite les réalisent eux-mêmes. Les radios associatives qui diffusent ces portraits ne rémunèrent pas. Sur internet, la vente est très difficile car les auditeurs ne semblent pas prêts à acheter du son (ou du texte) sur internet. En d'autres termes, il faut réinventer une nouvelle économie.

Les frais pour ce projet sont nombreux, et je suis seule à le mener : déplacements et séjours (Normandie,  Île de France, Ariège, Languedoc, Alpes, Picardie...), matériel d'enregistrement (1000 euros pour DPA 4088F, système HF Sennheiser et enregistreuse Roland R26), temps de montage (3 semaines à temps plein par portrait), mise en ligne (hébergement du site), pressage et expédition des CD.

COMMENT SE DIFFUSENT CES PORTRAITS ?

Les portraits sont vendus sur le site www.sarahroubato.com/extraquotidien  à prix ouvert : l'acheteur choisit un prix entre 0.50 € et 20 € et le reçoit sous format .wav. Cliquez ici pour en savoir plus

Ils sont également imprimés sur CD qui peuvent être commandés ici vendus à prix ouvert à partir de 5 euros, sont vendus lors des soirées d'écoute collective organisées par... les auditeurs ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Ils sont également diffusés sur certaines radios associatives.

LES ANCIENS

Un paysan qui ne travaille que par traction animale, sans aucun moteur, et qui ouvre sa ferme pour que des jeunes viennent y reposer leurs ailes blessées, autour de l'animal, du piano à cinq feux de la cuisine où il prépare des repas gastronomiques locaux, et du piano à quatre-vingt huit touches du salon où il joue des rhapsodies.Cliquez ci-dessous pour écouter un extrait du portrait d'Olivier que vous pouvez acheter ici.

Cette sculpteure passe des mois en résidence pour sculpter tous ceux qu'on ne voit pas : détenus en prison, adolescents en soins psychiatriques, marins sur un paquebot, religieuses dans un couvent. Cliquez sur ci-dessous pour écouter un extrait du portrait de Cécile que vous pouvez acheter ici

Un chanteur qui crée des chansons sur mesure des chansons pour les gens, qui peuvent faire 30 secondes ou 7 minutes.  Il réinvente son métier d’artisan des mots, et trouve des formats originaux pour en faire un moment de rencontre. Il invite à créer un petit nous, basé sur la diversité des savoir-faires, des âges, des origines. Cliquez ci-dessous pour écouter un extrait du portrait de Elie que vous pouvez acheterici.

Un ancien champion de boxe qui crée au-dessus du ring de son club une mezzanine où les jeunes des quartiers défavorisés viennent recevoir du soutien scolaire. Par la boxe éducative, il les aide à sortir de leur condition, avec deux gants de cuir. Cliquez ci-dessous pour écouter le portrait de Saïd que vous pouvez acheter ici.

Il a été marin, chimiste, apiculteur. Aujourd’hui il est boulanger, et ne travaille qu’avec des variétés anciennes de blé. En cultivant la diversité de ses graines, il acquiert son autonomie. Il a toujours oeuvré ses métiers, ne pouvant les exercer qu’en suivant ses convictions. "À chaque fois, comme une aventure, comme un départ de régate ». Cliquez ci-dessous pour écouter un extrait du portrait de Alain que vous pouvez acheter ici.

Elle a appris à ses chevaux de course à vivre en troupeau pastoral. Elle sauve des juments maltraitées et leur réapprend à avoir confiance. Elle répare, et cultive une liberté qui s'adapte. Cliquez ci-dessous pour écouter un extrait du portrait de Hella que vous pouvez acheter ici.

What are the funds for?

150 euros : achat d'un logiciel professionnel de montage (Logic)

150 euros : rémunération de la personne qui réalise le mixage des portraits

250 euros : impression de 100 CD et livraison

Si la collecte dépasse le budget : déplacement pour enregistrer de nouveaux portraits, car quatre nouveaux trésors humains ont déjà été repérés près de Pau, près de Marseille, dans les Cévennes et dans les Alpes.

About the project owner

Pisteuse de paroles et écouteuse à temps plein, je pose ses oreilles partout où se déplie une histoire qu’on n’a pas l’habitude d’entendre. J'en fais des spectacles où je chante et m'accompagne au piano et à la guitare, des portraits sonores, des articles ou bien des livres. Je déplie les petits gestes du quotidien pour interroger les grands phénomènes de société. J'ai publié le livre Lettres à ma génération suite à une lettre publiée sur Mediapart après les attentats du Bataclan qui a réuni 1.5 millions de lecteurs en 3 jours, et la lettre à un ado Trouve le verbe de ta viequi sortira au printemps prochain sous forme de petit livre.

Aucune de mes activités artistiques ne me permet de vivre ni même de survivre. Je vis en étant hébergée chez les gens partout en France. Mais étant habitée par le besoin d'écrire sur le monde, je préfère avoir le temps de les faire plutôt que d'y consacrer les weekends que me laisserait un job à temps plein. Je fais donc des petits boulots pendant une période puis je vis sur ces économies pour me consacrer à mes projets artistiques. J'utilise un sachet de thé trois fois, je ne mange pas de viande, je me mouche dans des bouts de tissu, je m'habille à l'armée du salut mais ma vie est riche de rencontres et de découvertes que je souhaite partager à d'autres. Actuellement je n'ai ni revenu ni aide sociale ni logement. Je mène tous mes projets seule.