Warning, our website may not display or work properly on your browser.
We recommend that you update it if you can.

Update my browser
I don't want or I can't update my browser
BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

PassionPLA, le filament 3D recyclé !

Donnons ensemble une seconde vie à vos déchets issus de l'impression 3D

About the project

Les imprimantes 3D connaissent un succès grandissant et se sont faites une place dans de nombreux foyers. En 2020, plus question de jeter: on modélise, on imprime et on répare ! L'ambition de PassionPLA, c'est d'offrir une solution simple pour recycler les déchets, leur donner une seconde vie, et ainsi boucler la boucle !

Le PLA est le matériau le plus utilisé par les makers dans le domaine de l’impression 3D. Pourquoi ? Parce qu’il est non nocif et biosourcé ! Mais dans la plupart des écoles d’ingénieurs, fablabs, et chez les makers: les déchets liés à l’impression sont jetés, et ainsi s’arrête le cycle pourtant si bien entamé de ce plastique d'origine naturelle. Ainsi est née l’idée de PassionPLA.net ! Un PLA issu du recyclage, fabriqué à 40% à partir des déchets rachetés aux makers qui font en plus d’une bonne action environnementale, une bonne affaire et réduisent ainsi le coût de leurs impressions ! 

PassionPLA.net, c'est la volonté de donner plus de sens au Do It Yourself, au Repair it Yourself, en utilisant une matière première biosourcée et dont on maitrise la fin de vie !

Quelques chiffres qui nous ont inspiré avant se nous lancer:

Ces chiffres proviennent d'une étude qui a récolté plus de 400 réponses de makers partout en France ! Et cela est identique pour les bobines de filament vides (souvent en ABS injecté): 69% sont jetées. Quel dommage de jeter du PLA, et des bobines vides. Voilà comment nous est venue l'idée d'un filament PLA recyclé à 40% !

Pourquoi ne pas fabriquer du filament 100% recyclé ? 

Parce que les polymères perdent progressivement certaines de leurs propriétés, et suivant le temps et les conditions de stockage des déchets du maker, nous ne pourrons pas obtenir une qualité correcte.

Peut-on recycler le PLA à l’infini ?

Les polymères en chauffant, perdent leurs propriétés et ne sont pas éternellement réutilisables. Peut-on donc recycler du PLA déja recyclé ? La réponse est OUI

Pour les plus matheux d’entre vous, si on recycle toujours avec des proportions 60%/40%, le matériau recyclé suit une évolution géométrique:

En considérant qu’un PLA neuf est à son cycle 0 de vie, et qu’un PLA recyclé une fois est à son cycle 1 de vie, et ainsi de suite, on obtient ces proportions:

Bobine originale: 600g cycle 0 et 400g cycle 1

1er recyclage: 600g cycle 0, 400g de recyclé (dont 240g cycle 1 et 160g cycle 2)

2è recyclage: 600g cycle 0, 400g de recyclé (dont 240g cycle 1, 96g cycle 2, 64g cycle 3)

Après 2 recyclages, le PLA de la bobine d’origine ne représente que 6,4% de la bobine obtenue. Et au recyclage suivant, ce PLA représentera 2,5%, puis au suivant 1%,... Et ce sans considérer le fait qu’on ne recyclera jamais uniquement le matériau d’un seul maker, les déchets seront mélangés suivant les couleurs, et donc dès le second recyclage, la proportion de cycle 3 sera bien moindre !

A quel prix allons-nous racheter les déchets ?

Ces tarifs de rachat évolueront selon nos besoins. Le règlement s'effectuera via PAYPAL, ou en BON D'ACHAT valable sur notre site (auquel cas, le rachat sera majoré de 5%, cumulable avec l'abonnement Premium !).

Pour récupérer les déchets, nous fournirons une étiquette de transport prépayée négociée avec un transporteur. Son coût sera déduit du rachat, et pris à notre charge à partir de 10€ de rachat. Nous proposerons des campagnes de rachat "envoi offert" afin d'encourager les makers à nous renvoyer leurs déchets quand nous aurons des besoins particuliers afin de satisfaire notre demande.

A quel prix vendrons-nous le PLA recyclé ?

On peut d'abord vous parler du coût que l'on a estimé, pour fabriquer une bobine d'un kilogramme de filament recyclé !

A partir de ce coût, et en toute transparence, nous prévoyons un prix de vente TTC de 16,00€ la bobine de 1kg, hors frais de port (des offres promotionnelles ponctuelles et un montant franco de port seront calculés à l'issue du crowdfunding, ce prix donne néanmoins une première idée de notre business plan). Ce prix de vente nous placera parmi les moins chers en France tout en nous permettant de financer diverses actions qui nous sont chères, dans une démarche éthique et sociale:

  • Tout d'abord, 1€ sera reversé à l'association eNable ou une association caritative ou sociale, pour chaque bobine vendue !
  • La marge permettra également d'amortir les machines et les réparations d'usure
  • Nous financerons des imprimantes 3D que nous mettrons à disposition dans des établissements scolaires ne pouvant investir, parceque c'est par l'éducation que l'on apprendra efficacement à mieux consommer et à ne plus jeter.
  • Nous organiserons dans la même démarche, des ateliers de recyclage et surcyclage dans les écoles et collèges, afin de sensibiliser au zéro déchet
  • Les bénéfices financeront aussi la mise en place progressive de bacs de récupération placés dans les Fablabs et établissements afin de limiter le transport des déchets en les récoltant à des endroits stratégiques

Qu'est-ce que l'abonnement Premium ?

Parcequ'on ne fait pas les choses à moitié, on a pensé aux gros consommateurs de filament. On voulait récompenser les plus gourmands, et est né l'abonnement Premium !

Oui, vous lisez bien ! La livraison gratuite sans minimum d'achat, une réduction de 5% sur toute la boutique, un rachat majoré de 10%, des exclusivités,... tout ça est offert dans les contreparties dès 20€ ! Pour l'instant, cet abonnement n'existera que pour les makers ayant soutenu le projet Ulule. Une exclu, juste pour vous, parcequ'on a besoin de vous !

Le PLA recyclé reviendra à 15,20€/kg port inclus avec cet abonnement !

 

Une idée de projet fou pour aller encore plus loin ?

Évidemment ! Une idée pour le futur serait de ramasser les bouteilles vides sur les plages et de les recycler ! Parceque oui oui, les bouteilles en plastique en PET sont recyclables ! Et on peut en faire un filament PLA-PET très robuste aux propriétés mécaniques très intéressantes...

A vous de donner à ce projet les ailes qui lui manquent pour voler aussi haut que possible !

What are the funds for?

De quoi ai-je besoin ?

La fabrication d'un filament recquiert plusieurs machines: un shreder (broyeur) afin de déchiqueter les déchets, une extrudeuse afin de faire fondre le plastique et de créer un filament au bon diamètre, un spooler (enrouleur) qui enroule le filament sur les bobines vides, un aérateur qui refroidit le filament juste avant le spooler, et une machine à vide, indispensable pour conserver le filament produit et l'isoler de l'humidité. Vous vous en doutez, ce matériel a un coût non négligeable :

Le shreder coûte également près de 5000€ dans le commerce. Ces tarifs sont issus d'un état de l'art que j'ai réalisé parmi les tous les produits du marché. Les prix varient beaucoup mais la vitesse de production du filament également: on compte de 3 à 7h pour produire 1kg de PLA. Ainsi, à l'issue du crowdfunding, je négocierai les meilleures machines possibles ou les fabriquerai moi-même pour débuter la production rapidement tout en ayant le matériel nécessaire.

De plus, pour avoir du PLA français à 5.50€/kg en pellets (prix considéré dans le business plan ci-avant), il faut en acheter 500kg d'un coup ! Un filament a aussi besoin d'un colorant pour fixer sa couleur, j'ai ainsi sélectionné un fabricant de pigment naturel français qui permettra à notre filament biosourcé français partiellement recyclé d'avoir une couleur naturelle et unique !

Ainsi, la première étape de ce projet est 4000€, permettant l'achat de matière première et un financement partiel des machines, une fois déduits les frais Ulule ainsi que les contreparties. La vente de PLA sur le site permettra de compléter la cagnotte, mais je compte sur vous, chaque contribution même minime est un pas de plus vers la fin du gaspillage !

Mais euh, le site web tu le finances comment Gautier ?

Le site web ? Il est déja prêt, et déja en ligne ! Tout est ready pour lancer le projet de recyclage:

Très bien, et quel est le programme, chef ?

En fonction du résultat du crowdfunding, les choses iront plus ou moins vite, mais voilà un petit calendrier prévisionnel ! Suivez le filament...

Après la campagne Ulule, on va déja faire notre maximum pour vous remercier et traiter les contreparties, tout en négociant et commandant les machines nécessaires à la production. On paufinera notre site web, on ouvrira la vente de filament dès avril avec le lancement des abonnements Premium offerts en contrepartie. La partie Rachat ouvrira dès Juin, avec le rachat de déchets (ouvert uniquement aux donateurs Ulule dans un premier temps, pendant les phases de test). Cet été, après avoir reçu la matière première et les premières machines, on procèdera au début des tests qui s'achèveront fin 2020, pour une mise sur le marché officielle au plus tard début 2021 ! Durant tout ce temps, nous commercialiserons du filament neuf sur notre site afin de compléter le financement des machines, mais aussi de commencer à financer nos projets éducatifs et sociaux !

About the project owner

Étudiant dans l'une des plus grandes écoles d'ingénieur françaises, j'ai découvert l'impression 3D lorsque j'étais lycéen. Au lieu d'investir dans une Playstation, j'ai acheté ma première imprimante 3D en kit, l'ai assemblée moi-même. Puis j'ai fabriqué ma deuxième imprimante, imprimée grâce à la première, et ai vite trouvé beaucoup d'intérêt à cette technologie, au-delà de l'aspect technique très formateur. Aujourd'hui étudiant, j'utilise l'impression 3D au quotidien et une chose m'interpelle: l'absence de solution de recyclage et une fin de vie anticipée. Si la technologie fait ses preuves et permet de réparer soi-même, et de prototyper rapidement, elle a un principal défaut: un besoin de supports indispensables, qui n'ont aucune utilité à la fin de l'impression. C'est en voyant une poubelle pleine de déchets de PLA partir dans le laboratoire de fabrication de mon école, que m'est venue l'idée de PassionPLA.net (notez le nom de domaine plutot subtile !).

Aujourd'hui, l'impression 3D est de plus en plus accessible, et réparer plutot que jeter est devenu un enjeu énorme dans le monde actuel. PassionPLA, c'est donner encore plus de sens à cette technologie, au recyclage et au surcyclage qu'elle rend possibles !

 

Share Follow us