BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Mediacités

L'investigation près de chez vous

About the project

Mediacités est un nouveau journal en ligne d’investigation et de décryptage, indépendant et « multi-villes ». Cela fait beaucoup ? Allons-y mot par mot…

Mediacités est un journal d’investigation. De l’enquête rien que de l’enquête : Mediacités renoue avec les fondamentaux du journalisme. Nous ne vous promettons pas des scoops à faire trembler la République toutes les semaines, mais des enquêtes inédites, exclusives, dans tous les domaines et tous les milieux. Nous croyons que la presse doit jouer un rôle de contre-pouvoir, quel que soit le pouvoir.

Mediacités est indépendant. A l’heure où moins de dix (riches) hommes d’affaires contrôlent la majorité des médias français, Mediacités ne roule que pour ses lecteurs. La société éditrice du journal n’appartient qu’aux journalistes-fondateurs de Mediacités. Nous croyons que l’indépendance de la presse répond à la crise de confiance des citoyens dans les médias, qui mine notre démocratie.

Mediacités est un journal « multi-villes », qui ambitionne d'être présent dans toutes les métropoles. Nous dressons un triple constat :

1/ En France, presse nationale signifie presse parisienne.

2/ La presse locale, à quelques exceptions près, se consacre peu ou pas à des sujets d’investigation.

3/ La montée en force des métropoles et la décentralisation ont renforcé un certain nombre de pouvoirs dans les grandes villes.

Depuis le 1er décembre 2016, Mediacités est présent à Lille. Nous lancerons Mediacités Lyon le 10 mai 2017,puis Mediacités Toulouse le 23 mai, et enfin Mediacités Nantes le 7 juin. D’autres villes suivront plus tard.

 

Mediacités est un media à la fois local et national. Certaines semaines, nous publierons une même enquête dans plusieurs villes simultanément.

 

Mediacités est un journal de décryptage. Investigation ne rime pas qu’avec dénonciation, mais aussi avec compréhension. Nous voulons aider nos lecteurs à mieux comprendre leur environnement immédiat pour leur permettre d’effectuer des choix éclairés.

Mediacités est au contact de ses lecteurs. A travers notre forum, ouvert aux tribunes de lecteurs ou à l’occasion de débats et rencontres, Mediacités veut inclure sa communauté d’abonnés dans la vie du journal.

Puisque notre journal existe déjà à Lille, le mieux est encore d’aller voir par vous-même à quoi ressemble Mediacités en cliquant ici : www.mediacites.fr

Vous pouvez aussi lire notre Manifeste.

Un échantillon des enquêtes réalisées par Mediacités Lille depuis décembre dernier 

What are the funds for?

Après Lille, cette campagne de financement participatif nous permettra de nous implanter à Lyon, Toulouse et Nantes. Et ainsi de commencer à devenir le premier réseau national d’investigation locale. 

Mediacités fait le choix de l’abonnement. Le choix d’une information payante mais abordable (6,90 euros/mois). Pourquoi ?

● Parce que c’est une condition indispensable à notre indépendance. Sans publicité ni groupe financier ou industriel en coulisses, Mediacités sera financé par ses lecteurs. Ça paraît plus logique, non ?

● Parce que l’information que nous publions nécessite beaucoup de temps d'enquête et que nous rémunérons correctement les journalistes qui travaillent pour nous.

● Parce que nos enquêtes ont de la valeur. Mediacités s’extrait du flux abondant et gratuit d’Internet.

Pour que le journal existe dans la durée, Mediacités devra compter 3000 abonnés dans chaque ville couverte. Et en attendant ? Les fondateurs ont cassé leurs tirelires pour amorcer la pompe. Nous avons aussi décroché une bourse d’aide à la création d’entreprise de presse délivrée par le ministère de la Culture et de la Communication. Nous organisons enfin une levée de fonds parallèlement à cette campagne de crowdfunding.


Votre contribution servira à :

Garantir notre indépendance éditoriale. Pas de publicité et pas d’actionnaire milliardaire… Vous êtes notre meilleur caution.

Développer le site de Mediacités. Une boîte mail cryptée, un forum étoffé, un traitement multimedia... Nous voulons doter www.mediacites.fr de nouvelles fonctionnalités.

●  Financer nos enquêtes. Bien rémunérer les journalistes qui collaborent avec Mediacités en attendant que le nombre d’abonnés soit suffisant pour assurer la pérennité du journal.

Et dans le détail ?

Sur les 25 000 euros, l'essentiel – 18 000 euros – sera consacré au financement de nos enquêtes. 

5000 euros seront consacrés à une deuxième phase de développement du site internet.

Les 2 000 euros restants correspondent à la rémunération (8%) d'Ulule.

Si nous atteignons 35 000 euros Nous pourrons développer les fonctionnalités de notre partie Forum et lancer le chantier d’une application Mediacités pour smartphones.

Si nous dépassons 50 000 euros  Champagne ! Nous bousculerons notre calendrier. Au lieu d’attendre 2018, nous lancerons une cinquième déclinaison de Mediacités cette année. Strasbourg, Bordeaux, Nice, Marseille, Rennes, Montpellier ou Rouen ? Passons un marché : c’est vous, Ululeurs, qui choisirez la 5e ville (et la 6e et la 7e en fonction de l'ordre d'arrivée) via un questionnaire envoyé à la fin de la campagne.

 

Des mugs ? Des montres ? Des grille-pain ? On s'est interrogé sur les cadeaux à vous proposer en échange de votre participation à notre campagne Ulule. Et puis on s'est dit que le mieux à vous offrir, c'est encore ce qu'on sait le mieux faire : nos articles. 

+5€ - Un mois d'abonnement à Mediacités (valeur 6,90€)

+30€ - Six mois d'abonnement à Mediacités (valeur 41€)

+50€ - Un an d'abonnement à Mediacités (valeur 82€) 

+100€ - Deux ans d'abonnement à Mediacités (un an pour vous, un an à offrir) + Un tirage signé par notre illustrateur d'un des quatre dessins ci-dessous (nous vous enverrons un mail à la fin de notre campagne Ulule vous permettant d'effectuer votre choix) 

+300€ - Six ans d'abonnement (un an pour vous, cinq ans à offrir) + Un tirage numéroté et signé d'un des dessins ci-dessus

+ 1000€ - Un abonnement à vie à Mediacités ! + Dix abonnements d'un an à offrir + Un repas VIP avec les fondateurs de Mediacités + Un tirage numéroté et signé d'un des dessins ci-dessus + Notre éternelle reconnaissance !

About the project owner

Mediacités, c’est qui ? Au départ, c’est un petit groupe de journalistes, issus pour quatre d’entre eux du service « Villes » de L’Express. C’est aussi un réseau de journalistes indépendants de Lille, Lyon, Toulouse et Nantes qui signent ou signeront des articles dans Mediacités.

 

de gauche à droite…

Benjamin Peyrel                                                                                                                                                38 ans. Pas une sous-préfecture (on exagère à peine !) où Benjamin n'a pas traîné ses carnets pour des enquêtes de L'Express. Il sévissait auparavant à La Croix et à L'Ordinateur individuel. Ces derniers mois, il s'est pris de passion pour le datajournalisme.

Nicolas Barriquand                                                                                                                                            33 ans. Des rives du Mékong à celles du Rhône... Après deux ans de correspondance au Vietnam pour LibérationLe Temps et Le Soir, Nicolas a lui aussi sillonné la France pour les éditions locales de L'Express pendant plus de six ans. Il vit aujourd'hui à Lyon.  

Yves Adaken                                                                                                                                                    52 ans. Un pionnier ! Yves est journaliste web depuis 1998. Après avoir participé au lancement du 18h.com, un quotidien économique en ligne, il a dirigé le site de L'Expansion pendant 12 ans. Depuis 2012, il assurait aussi la rédaction en chef de lexpress.fr. Avec Benjamin, c'est l'autre mordu de datajournalisme. 

Jacques Trentesaux                                                                                                                                       50 ans. C'est dans son crâne (dégarni !) qu'a germé l'idée de Mediacités. Grand spécialiste du Nord de la France - sa région d'origine - Jacques dirigeait jusqu'en mai 2016 le service "Villes" de L'Express. Passé par La CroixLiaisons sociales Magazine et Enjeux-Les Echos, il a aussi été correspondant de La Tribune à Strasbourg.

Sylvain Morvan                                                                                                                                                32 ans. Breton, Sylvain a logiquement débuté sa carrière au Télégramme et à Ouest-France. Puis, pendant six ans, il a exploré les quatre coins du pays pour les services "Société" et "Villes" de L'Express. Il collabore régulièrement avec les magazines We Demain et Fisheye

Manola Gardez                                                                                                                                                56 ans. Seule non journaliste parmi les fondateurs, Manola travaille dans l'univers de la presse et de l'édition depuis toujours. Elle dirige l'Alliance internationale de journalistes, une association qui œuvre pour l'éthique, la déontologie et la qualité de l'information.  

Hugo Soutra                                                                                                                                                        27 ans… le benjamin de l’équipe ! Les collectivités n'ont plus trop de secret pour lui : diplômé de l'ISCPA et de l'Institut français de géopolitique, Hugo s'est fait une spécialité du traitement de l'information politique locale. 

Depuis notre lancement à Lille, les journalistes Marie Tranchant, Alexandre Lenoir, Laurie Moniez, Bertrand VerfailliePierre-Yves Bocquet, Benoît Dequevauviller, Morgan Railane (CA Presse), Sylvain Marcelli, Olivier Mirguet et Ludovic Finez ont signé des enquêtes dans Mediacités. A Lyon, Toulouse et Nantes, nous nous entourons aussi d’auteurs indépendants.

Mais il n’y a pas que des journalistes dans l’aventure ! Nous avons aussi embarqué Mariette Oudin, consultante en stratégie ; Fatima Ghedir, spécialiste en e-marketing ; Simon Soustelle, notre développeur web de choc ; notre illustrateur Jean-Paul Van Der Elst, le père de Bidule (le petit bonhomme carré de Mediacités) ; Delphine Bonamy, notre vidéaste ; Hadrien Mercier-Cabrera, aux manettes de notre développement commercial ...

 

          

Mediacités dans un article du Monde sur le boom des sites d'infos

Mediacités interviewé par Presse Citron

Mediacités sur France 3 Hauts-de-France et France 3 Occitanie

Mediacités sur le site de BFM TV

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project