BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

L'Appel à la danse

Pilote d'une série documentaire sur les danses à travers le monde - Episode 1 : Le Sénégal.

About the project

L'APPEL À LA DANSE

Pilote  d'une série documentaire sur les danses à travers le monde

Épisode 1 : Le Sénégal

PRESENTATION DU PROJET

( CLICK HERE FOR ENGLISH DESCRIPTION OF THE PROJECT !!!) 

 

__________

                                                                       Danseurs à Dakar Danseurs à Dakar (photo : Calo yeleen vision)

 

À PROPOS

L'Appel à la Danse est un projet de série documentaire sur les danses à travers le monde, dont le pilote sera consacré au Sénégal.

 Les danses foisonnent plus que jamais dans le monde actuel. Elles naissent à un niveau local avant d'être diffusées, adaptées, mélangées et ré-interprétées dans une dynamique d'échange et de créativité infinie. Le regain de la pratique des danses traditionnelles qui sont préservées avec fierté et passion participe à cet enchevêtrement planétaire des cultures et des influences.

 La danse à venir tend vers une hybridité faite de rencontres et de découvertes, à la croisée entre modernités et traditions.

Les mouvements du corps et leur place dans chaque société reflètent un certain état du monde. Les danses peuvent avoir un message social, revêtir un caractère transgressif, exprimer des signifiés culturels ancestraux ou simplement le besoin de ressentir la musique jusqu'à la transe. L'Appel à la Danse a pour objectif de capturer la beauté des moments dansés, de découvrir et de faire le portrait de ces individus des 4 coins de la planète qui expriment leur besoin de danser.

Afin de comprendre au mieux l'essentiel de notre projet, voici l'exemple d'un mouvement qui illustre notre approche journalistique et notre intérêt pour les danses hybrides.

Connaissez vous le Pantsula ?

                                                                      Danseurs de Pantsula

Danseurs de Pantsula

 

  Cette danse prend racines aux coeurs des bidonvilles de Johannesburg, dans l'Afrique du Sud des années 1960 marquée par l'apartheid. La jeunesse meurtrie par l'oppression raciale, sociale et économique, trouve un échappatoire aux agressions du quotidien dans la musique et la danse.

Ces jeunes, qui ont grandi aux rythmes et aux pas de danses traditionnelles sud-africaines hérités de leurs parents, vont être progressivement influencés par les rythmiques jazz et funk afro-américaines diffusées par les radios de plus en plus accessibles dans les bidonvilles.

Le pantsula est donc l'émanation de ces influences croisées, africaines et afro-américaines qui crée une danse émancipatrice, revendicatrice, subversive et bouillonnante. Cette danse a acquis une dimension politique forte, elle est devenue plus qu'une simple expression artistique ou une technique. Pour de nombreux jeunes de Soweto et d'autres township, elle était un appel à la liberté.

Admirés bien au-delà des frontières sud-africaines, certains chorégraphes et danseurs américains sont partis à la rencontre de ce mouvement riche de sens, de révolte, d’énergie positive et de virtuosité. Aujourd'hui, la technique, l'esthétique et la dimension sociale du Pantsula fascine, cette danse s'enseigne et se transmet  dans les écoles de danses à Paris, New York et ailleurs. A chaque rencontre entre danseurs, à chaque voyage, le Pantsula s'enrichit et enrichit les autres danses, dans un cercle d'échanges et d'influences qui semble infini.

 

 La danse peut être plus qu'une forme d'art, elle fait partit de la culture et du quotidien, elle permet de s’évader et de se rassembler . Elle soude et renforce. Elle s'exporte et revient. Elle est une passerelle entre les cultures faite de curiosité et d'admiration, dont l'amour du rythme est le dénominateur commun.

 

Voici la bande annonce du magnifique documentaire The African Cypher consacré au Pantsula et sorti en 2012. Ce film  est une source d'inspiration pour notre série documentaire :

                                                                 

 

D'autres exemples de danses hybrides qui sont dans l'esprit de notre projet sont : Le Krump de Los Angeles, le Jazzé gabonais,le mélange du Butô japonais au Hip-hop ou encore le Passinho des favelas brésiliennes.

                                                                 Battle de Passinho

Battle de Passinho

 

Ce sont ces histoires de « patrimoine danse », hybrides et mouvantes que nous souhaitons mettre en valeur dans l'Appel à la Danse,  en  faisant comprendre au mieux les dynamiques sociales et culturelles de la danse dans chaque pays visité par l'image et la parole des danseurs.

 

APPROCHE JOURNALISTIQUE

Format : série documentaire de 54 minutes par épisode.

L'Appel à la Danse est pensé comme un média positif, curieux de l'Autre. A contre-courant du pessimisme ambiant!!

Les membres de l'équipe de l'Appel à la danse sont aguerris au voyage, ouverts, débrouillards, se nourrissent de rencontres et d'échanges, sont passionnés par les danses et sont sensibles aux belles images. Nous allons nous immerger au plus près des acteurs des danses modernes et traditionnelles, qu'ils soient professionnels ou amateurs. La parole sera donnée aux danseurs qui exprimeront leurs motivationsà danser, leur rapport au corps, au mouvement et à la musique, les difficultés qu'ils rencontrent mais surtout le bonheur que la danse leur procure.

Nous avons également comme objectif de capturer des moments de danses divers, qu'il s'agisse de cérémonies traditionnelles, de fêtes, de boîtes de nuits, d'entraînements, de battles, de représentations mais aussi de moments dansés impromptus, pris à la volée.

Nous accordons une importance toute particulière à l'esthétique et à la qualité de la réalisation. C'est une façon de rendre hommage à la beauté des danses et des danseurs d'aujourd'hui, mais aussi de retranscrire au plus près l'essence de ces mouvements par l'image.

Les deux axes principaux sont :

- LES DANSES MODERNES « HYBRIDES » : Dans chaque pays visité, l'objectif est de mettre en avant les scènes de danse émergentes, alternatives, expérimentales, inattendues, celles qui sont portées par une jeunesse ouverte sur le monde mais également revendicatricede ses racines. Ces danses sont le fruit d'échanges culturels, facilités par la démocratisation progressive des pratiques numériques et des voyages, portés par des acteurs qui sont dans une dynamique constante de créativité.

- LES DANSES DITES « TRADITIONELLES » : Dans chaque pays visité, l'Appel à la danse va partir à la découverte de ces danses traditionnelles, très pratiquées en milieu rural, qui se perpétuent avec force, fierté et respect face à ce grand mouvement d'échanges mondialisés. Ces acteurs de toutes générations font persister leur patrimoine à travers le temps. Nous irons à leur rencontre afin de comprendre la signification et l'essence de ces mouvements, le rôle et l'impact de ces moments dansés dans les sociétés traditionnelles.

                                                                Danseurs de sabar

Danseuses de Sabar

Nous voulons également soulever des questions sur :

- le rôle, la place et l'impact des femmes dans la danse

- la professionnalisation , l'engagement éthique ou spirituel des danseurs

L'Appel à la Dansemettra un point d'honneur à documenter et à capturer les danses qui font voler en éclat les barrières entre Tradition et Modernité.

POURQUOI LE SENEGAL ?

L'équipe de l'Appel à la danse a choisi de tourner le pilote de la série documentaire au Sénégal. Ce choix s'est imposé comme une évidence. Le Sénégal a su précieusement conserver sa culture tout en s'ouvrant sur le monde. Entre enracinement et ouverture, la danse est traditionnellement l'affaire de tous au Sénégal. Elle est présente au quotidien lors de cérémonies familiales et de différents rituels dans les régions rurales comme en pays Sérère ou en Casamance. Dakar en particulier est une ville à la vie culturelle bouillonnante, lieu d'émergence des danses hybrides.

                                                          Lutte sénégalaise chorégraphiée

Lutte sénégalaise chorégraphiée

 

Les acteurs sénégalais de la danse que nous avons rencontrés sont unanimes «  il est en train de se passer quelque chose d'important, ici et maintenant au Sénégal ». Il est impossible de résister à l'envie d'immortaliser par un documentaire ces scènes de danse en pleine expansion et leurs acteurs particulièrement innovants qui se jouent des barrières entre les différents styles.

Dans ce pilote de l'Appel à la danse consacré au Sénégal nous voulons faire le portrait de différents types de danses et danseurs :

  •  Les danses urbaines: hip-hop, breakdance, krump, afro-house dont les acteurs sont chaque jour plus nombreux.
  • La danse sénégalaise contemporaine reconnue mondialement.
  •  La lutte sénégalaise chorégraphiée, rencontre entre le sport le plus populaire du pays et la danse.
  • L'afro-pop, courant émergent qui mélange danses urbaines, sabar, danse contemporaine, danse classique et arts martiaux...
  • Les danses traditionnelles sénégalaises : Sabar, Les danses Diolas en Casamance comme le rythme Djambado, Les danses Peules comme le Yela.

                                                        Danseuses contemporaines sénégalaise (compagnie Ténane)

Danseuses contemporaines sénégalaises (compagnie Ténane)

What are the funds for?

Afin de réaliser notre pilote dans de bonnes conditions, pour un résultat pertinent, nous avons grandement besoin de vous!! Votre aide et soutien nous seront PRECIEUX ...

Nous avons deja en amont :

- Tout le matériel technique nécessaire pour la captation et réalisation de notre documentaire
- Toute la logistique sur place (logement, transport)
- Un traducteur et accompagnateur pour certaines excursions 
- 2000 € d’apport personnel

Nous avons besoin de vous pour :

1500 € : 3×500 € de billets d’avion (Paris Dakar aller-retour)
  200 € : Bagages en soute pour le matériel cinématographique
  150 € : 3x 50 € de visas
  400 € : Assurance du matériel cinématographique
1000 € : Frais divers sur place pour un mois pour 3 personnes (nourriture, essence…)
  250 € : Post-production (montage + mixage du documentaire)

Total = 3500 euros

L’équipe de Screen Skin espère recevoir de votre part de bonnes ondes positives ainsi que votre soutien pour mener à bien le projet deL’Appel à la Danse.

 

About the project owner

 

                                                                               

- Teaser de clips vidéo réalisés par Diane Fardoun en collaboration avec Hugo Bembi 

Le projet est porté par Diane Fardoun (27 ans), danseuse formée par Corinne Lanselle, nouvelle recrue de la compagnie La Baraka (création 2015) et professeur de danse contemporaine et Hip-Hop pour enfants à Paris .Elle s'est initiée à la réalisation de clips vidéos en relation avec la danse de façon autodidacte, avec une direction artistique qui lui est propre : un univers baroque, sensuel, onirique et expérimental. En réunissant ses trois grandes passions, la danse, l'image et les cultures étrangères, l'idée de faire une série documentaire sur les danses autour du monde lui est apparue comme une évidence dès 2012. Diane est particulièrement sensible aux parcours d'individus atypiques, à leur identité, à l'intime et cela se ressent dans son approche de l'image et de la réalisation.

 

Hugo Bembi (21 ans) artiste de l'image, talentueux réalisateur et monteur. Autodidacte, il enrichit son approche du cinéma à l'Université de Saint Denis (Paris VIII) où il obtient une licence de cinéma avec mention. Il travaillera sur la réalisation et le montage du documentaire au côté de Diane. Sensible et investit, il est aguerri à la réalisation de visuels de grande qualité dans le domaine des cultures urbaines (mode, danse, musique) ainsi que pour des compagnies telles Dassault. Ayant déjà collaboré sur plusieurs projets vidéos avec Diane, Hugo partage un certain sens de l'esthétique et une façon particulière de mettre en valeur le corps en mouvement par la vidéo. L'essentiel pour lui est de faire passer à travers ses images, l'intensité de l'Humain et la beauté du monde qu'il souhaite explorer avec engagement. www.hugobembi.tumblr.com

Pierre Durosoy (26 ans), diplômé d'un master en Sciences Politiques et Histoire de l'Afrique ainsi que d'un master en Coordination de projets de Solidarité Internationale, complète l'équipe. Pierre est un véritable globe-trotteur, il a voyagé à l'aventure dans une trentaine de pays en Europe, Amérique du Nord, Asie et Afrique. Grand amateur de danses urbaines, il est très sensible aux questions culturelles et sociales liées à l'Afrique, et a déjà effectué de nombreux repérages pendant 4 mois au Sénégal. Ayant également des expériences dans le journalisme, il est investit dans le développement et la pré-production de l'Appel à la Danse depuis l'origine du projet au côté de Diane.

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project