BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Jeunes Aidants, ces enfants invisibles

Aidez-nous à finir le film "Des trous dans les Murs" !

About the project

Jeunes Aidants, ces enfants invisibles, est la campagne de financement participatif du long métrage documentaire "Des Trous dans les Murs", réalisé par Isabelle Brocard qui prend la caméra au milieu des jeunes aidants, ces enfants invisibles. Produit par Laura Barraud chez Ladybirds Films, le film arrive en post-production et a besoin de vous pour nous aider à le terminer !

 

" Il arrive que la relation entre un parent et son enfant soit modifiée par la maladie, le handicap, la proximité de la mort. Il arrive que certains enfants deviennent « aidants » d’un parent alors même qu’ils n’ont pas fini de grandir. Le temps d’un atelier « cinéma-répit », ces enfants et ces adolescents invisibles tentent de se raconter par le biais d’un film d’animation ou d’un documentaire. Pas forcément victimes, pas forcément héros, ils luttent pour trouver leur film comme ils luttent pour grandir. "

On vous laisse découvrir trois séquences du film :

Au début, une discussion entre deux amies. L’une psychologue clinicienne, Françoise Ellien, l’autre réalisatrice, Isabelle Brocard.

Dans le cadre du réseau de santé qu’elle dirige, Françoise rencontre régulièrement des enfants et des adolescents « aidants ». Elle fait le constat que ces jeunes, en tant qu’aidants, sont totalement négligés par la société : ils sont invisibles et ne bénéficient d’aucune attention, d’aucun soutien spécifique. Avec l’aide de l’AFA (Association Française des Aidants), Françoise et Isabelle créent le dispositif JADE(Jeunes AiDants Ensemble) pour proposer un lieu de répit et d’expression artistique à ces enfants et ces adolescents. Ce dispositif existe depuis maintenant 3 ans et accueille chaque année plus de vingt franciliens.

Découvrir le dispositif JADE

En parallèle, Isabelle Brocard chercher à faire émerger la question des jeunes aidants par le biais d’un film documentaire et présente son projet à la société de production Ladybirds Films. C’est ainsi que Laura Barraud, productrice, décide d’accompagner l’aventure. Le projet a été présenté aux diffuseurs (les principales chaines de télévision) qui s’y sont intéressés mais ont fini par estimer que le sujet « ferait peur » aux téléspectateurs. Décidément ces enfants dérangent… Pourtant, Françoise, Isabelle et Laura restent persuadées que ce film est nécessaire. Chacune, à la mesure de ses moyens, cherche des financements, des aides matérielles, écrit, trouve des collaborateurs, tourne, monte etc.

Aujourd’hui un film existe mais il n’est pas tout à fait terminé …

En France, JADE (Jeunes AiDants Ensemble) est l’unique dispositif qui leur soit consacré. Une étude est en cours de réalisation, ce sera la première.

Combien sont-ils en France ?

Environ 500 000. Cette estimation est faite à partir des données existantes dans les pays d’Europe où les aidants sont comptabilisés en dessous de l’âge de 16 ans, ce qui n’est pas le cas en France pour le moment. En effet, en 2008, lors de l’enquête « Handicap Santé » conduite par l’INSEE, les aidants familiaux n’ont été interrogés qu’à partir de l’âge de seize ans ! Plus jeunes, donc, ils ne comptent pas, au sens propre.

Voici la définition donnée sur le site de l’AFA (Association Française des Aidants).

« Un jeune aidant est un enfant, adolescent, ou jeune adulte de moins de 25 ans qui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à un membre de son entourage proche qui est malade, en situation de handicap ou de dépendance. Cette aide régulière peut être prodiguée de manière permanente ou non et prendre plusieurs formes notamment : nursing, soins, accompagnement dans les trajets, démarches administratives, communication, activités domestiques, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique.

Peut également être considéré comme jeune aidant tout jeune de moins de 25 ans qui, du fait de la maladie, de la situation de handicap ou de dépendance d’un proche, est amené à faire pour lui-même ou pour des membres de sa famille des tâches qui sont, de manière identifiée ou non, en corrélation avec la situation de dépendance du proche. Ces tâches peuvent être en rapport avec des questions financières, l’environnement scolaire, l’insertion professionnelle, les activités quotidiennes ou les rapports avec la fratrie. »

Pour en savoir plus, voir sur le site de l’AFA

 

 

La note à ce lien, sur le site de Ladybirds Films

What are the funds for?

Pour nous aider à finir, il nous faut un dernier coup de pouce !
En effet, après une première session de montage, la fabrication du film s'est arrêtée, faute de financement. Pour relancer et reprendre la suite et fin du montage, et lancer une post-production, nous avons encore besoin d’au minimum 5 000 euros.

Une fois ce montant acquis, nous nous sommes fixés en toute transparence un second palier à 7 000 euros, ce qui permettra au film de voir le jour et de se finir dans de meilleures conditions : permettre d’avoir un super mixage, une post-production idéale et d’obtenir les droits sur la musique.

Pour cela, on a besoin de vous !


Juste ici, vous trouvez la répartition de la levée de fonds une fois réussie. Nous avons donc déduit frais financiers et de la plateforme Ulule, ainsi que le coût des différentes contreparties, pour vous !

Ce que nous avons déjà accompli

  • Depuis 2015 : écriture et le développement du film
  • Automne 2016 et à l’hiver 2017 : tournage du film
  • Août et septembre 2016 : première session de montage

Avec quels financements ?

La Région île de France (aide à l’écriture), des financements privés de l’OCIRP et de Malakoff Médéric, un apport en industrie de Neyrac Films.

Ce qui reste à réaliser :

  • La 2e partie et finalisation du montage
  • L'acquisition des droits musicaux
  • Le montage son
  • Le mixage
  • L’étalonnage

Les moyens dont nous disposons aujourd’hui : 

Une participation de l’association JADE (Jeunes AiDants Ensemble) au sein de laquelle le film a été tourné et qui pourra ensuite utiliser le film comme support de débat et de médiatisation.

Un apport en industrie de Hiventy qui nous prête les salles pour effectuer la post-production son.

About the project owner

Une équipe soudée pour permettre de transformer ce projet en film

 


Isabelle Brocard
réalisatrice

" Scénariste et réalisatrice (j’ai notamment réalisé Ma Compagne de Nuit interprété par Emmanuelle Béart et Hafsia Herzi), j’ai gardé de mon expérience de dix ans dans l’Education Nationale le goût de la transmission. Le travail que je mène depuis 3 ans avec de jeunes aidants dans le cadre des ateliers Jade est une expérience humaine passionnante et une belle aventure artistique. Mon documentaire Des Trous dans les Murs en est un prolongement évident. "

 

Françoise Ellien
cofondatrice de JADE

" Je suis psychologue/psychanalyste et travaille depuis plus de 30 ans auprès de personnes atteintes de maladie grave et/ ou chronique, de la pédiatrie au grand âge. Je dirige le réseau de santé SPES dédié à un appui aux soignants du domicile (médecin généraliste, Infirmier...)  depuis 16 ans. C'est dans ce cadre que j'ai rencontré de jeunes aidants présents au domicile auprès de leur parent malade mais complétement invisibles des professionnels de santé et du social et de notre société. L'idée de créer le dispositif JADE était en marche. La rencontre avec Isabelle Brocard a permis la réalisation des ateliers cinéma-répit qui permettent expression, création et prévention des conséquences psycho-sociaux. "   


Laura Barraud

productrice à Ladybirds Films

" Laura Barraud est avant tout LA productrice exécutive de tous les docs estampillés Ladybirds Films. Dans ce cadre, elle fait feu de tout bois pour que chaque stratégie de production, chaque sou investi sur chaque projet fasse visiblement sens. Elle affirme aussi ses envies éditoriales et développe des projets dans sa propre colorimétrie. Venue de la photo et de la com’, Laura a tout plaqué depuis une vingtaine d'années, par envie de déployer son expérience professionnelle et son sens aigu de l’image du côté des films. "


Hélène Motteau
chef opératrice

" Je ne savais pas ce qu'était un jeune aidant avant de rencontrer Isabelle. J'ai d'abord était touchée par des courts métrages réalisés par des aidants, par la sincérité sans filtre avec laquelle ils nous livrent une part d'eux même, et aussi par la grande force de ces enfants. Isabelle m'a tout de suite partagé sa vision du projet, au plus près des jeunes, en privilégiant toujours le fond sur la forme, l'instant, la parole et l'action sur l'esthétique. Au fil des tournages, ces contraintes ont créé un dispositif très stimulant humainement, artistiquement et visuellement. L'immersion était la clé de ce point de vue, qui s'est aussi trouvé grâce aux jeunes. " 


Frédéric Bouvier

ingénieur son

" J’ai longtemps alterné films de fiction et documentaires dans mon métier d’ingénieur du son. Et puis j’ai fini par délaisser les premiers pour me focaliser sur les seconds. Pourquoi ? Parce qu’il me semble que les aventures humaines que nous avons la chance de vivre via les documentaires et leurs tournages sont, sans commune mesure, avec les atmosphères bien souvent artificielles et, au final déceptives, des longs métrages de fiction. Un projet comme "Jeunes aidants, ces enfants invisibles", me conforte dans ce choix. J’ai eu, pour ma part, l’envie de prolonger les échanges, parfois bouleversants, que nous avons pu avoir avec ces enfants et ces adolescents sur le tournage en m’impliquant dans un suivi pédagogique avec eux.
Bref, garder une main sur ce fil qui me relie à eux et, bientôt, à vous. "


Saskia Berthod
monteuse

" Je suis monteuse de films de fiction et de documentaires depuis une vingtaine d'années.
Lorsque Isabelle m'a proposé de monter son film Des trous dans les murs, elle m'a d'abord suggéré de regarder les films des jeunes aidants. J'ai été touchée par la force et la manière qu'ils ont de se raconter dans ces films, de prendre leur vie en main. Et ainsi j'ai été enthousiaste et curieuse de connaître le chemin que chacun des ces jeunes aidants avait fait pour trouver la manière de se raconter: j'ai donc voulu accompagner Isabelle dans le montage Des trous dans le mur pour l'aider à raconter les jeunes aidants se racontant. "



Philippe Deschamps

monteur son et mixeur

" Ingénieur du son et monteur son sur les films de Maud Alpi, Julia Kowalski, Julie Gavras ou Olivier Zabat, j’ai rencontré Isabelle il y a 10 ans sur Lait de sorcière, son court métrage. Nous avons poursuivi notre collaboration sur Ma Compagne de nuit, son long métrage, et profitons de ce nouveau film pour nous retrouver. "

Retrouvez nous sur www.ladybirdsfilms.fr 

D'avance, merci pour votre lecture, merci pour votre soutien :-)

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project