BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ILMEFAUT

Plateforme Collaborative ! Collaboration et Bienveillance !

About the project

Ilmefaut est une nouvelle plateforme de mise en relation entre des demandeurs et des offreurs.

Il permet aux utilisateurs d’exprimer : 📱

  • Un Besoin de produits et/ou de services
  • Une Recherche spĂ©cifique

GrĂące Ă  la mise en relation direct avec une grande communautĂ© de personnes, nous espĂ©rons que 100% des demandes pourrons ĂȘtre rĂ©alisĂ©es.

âžș Plus l’utilisateur s’exprime, plus il obtiendra de chance de voir ses demandes rĂ©alisĂ©es.

Notre logo vous raconte une histoire... Nous vous la dévoilons, celui-ci est constitué de 3 éléments :

1. Il représente l'infinité de demandes possible via le symbole de l'infini.

2. Quant au symbole du sablier : cela invoque la rapidité.

3. Le triptyque représente les trois facteurs qui permettent la réalisation de ces besoins :

Le demandeur âžș Nous Ă  travers l'application âžș La personne rĂ©pondant Ă  la demande

Sur l’application ilmefaut, passez des annonces de demandes ou de services.

➜ Vous pouvez consulter des annonces pour y rĂ©pondre et ceux de maniĂšre totalement gratuite.

➜ Ilmefaut permet aux utilisateurs de demander ce qu’ils souhaitent.

➜ Les demandes sont transmises automatiquement Ă  tous les utilisateurs.

➜ Les utilisateurs en capacitĂ© de rĂ©pondre aux demandes ont accĂšs aux numĂ©ros de tĂ©lĂ©phone du demandeur et sont mis directement en contact.

What are the funds for?

 

  1.  Le dĂ©veloppement de l'application (intĂ©gration d'un dĂ©veloppeur) estimĂ©e Ă  7 500€
  • Sortie d’une version V2 sur IOS et ANDROID

       2. Un site internet tout neuf estimĂ© Ă  1 500€

  • AmĂ©lioration du site internet existant (ci-dessous)

       3. Une campagne de communication estimĂ©e Ă  3 000€ 

  • Constitution de la plus grande des communautĂ©s jamais crĂ©Ă©e
  • Communication sur les rĂ©seaux sociaux
  • Influenceurs 

Comme des coques de téléphone... 

 

Ou mĂȘme des casquettes de couleurs !

       4. CrĂ©er des partenariats dont le coĂ»t est estimé à 2 000€

  • Recrutement Business developpeur 

 

       5. Couvrir les dĂ©penses juridiques (pactes d'associĂ©s, conseil juridique...) estimĂ©es Ă  1 000€

About the project owner


TU AS UN RÊVE, TU AS UN OBJECTIF, TU LE RÉALISERAS ! 

Nous avons tous un rĂȘve, quel est le vĂŽtre ? Qu’attendez-vous pour le rĂ©aliser ?
Robin et moi avons un rĂȘve commun, nous ne voulons pas rĂȘver notre vie mais vivre nos rĂȘves

Nous avons commencĂ© une nouvelle aventure ensemble et avons lancĂ© ilmefaut Ă  Toulouse en mai 2015, aprĂšs avoir dĂ©cidĂ© d’arrĂȘter nos Ă©tudes, (Toulouse business school 3Ăšme annĂ©e)
Ce rĂȘve consistait Ă  redonner l’envie d’entreprendre aux français et pourquoi pas donner un coup de projecteur Ă  notre ville et notre beau pays Ă  travers notre projet.


🚹 Afin de passer du rĂȘve Ă  la rĂ©alitĂ©, il nous fallait affronter certains obstacles 🚹

  • Premier DĂ©fi : Nos parents, mĂȘme si nous avions la majoritĂ©, du haut de nos 20 et 22 ans respectifs, il nous fallait obtenir (surtout nĂ©gocier) l’autorisation parentale pour nous lancer dans le monde de l’entrepreneuriat.

 

  • DeuxiĂšme DĂ©fi : les banques, et ici on ne vous apprend rien. C’est comme lorsque l’on veut rejoindre une partie de poker, si tu veux te faire une place Ă  la table tu dois pouvoir poser assez de jetons. Il nous fallait donc une mise de dĂ©part ! Nous vous assurons que lorsque deux jeunes sortis d’école ont frappĂ© Ă  leurs portes, peu d’entre-elles nous ont pris au sĂ©rieux. Nous avons dĂ» Ă©tablir un prĂȘt Ă©tudiant en simulant une reprise d’étude pour la rentrĂ©e.

 

  • TroisiĂšme DĂ©fi: Les sorties avec les copains. Et oui nous Ă©tions deux jeunes Ă©tudiants, donc pas facile de faire comprendre Ă  nos amis que nous allions passer toutes nos soirĂ©es du weekend Ă  travailler, alors qu’ils participaient au barathon hebdomadaire.

 

  • QuatriĂšme DĂ©fi :Trouver des mentors, des personnes qui pourraient nous faire grandir, nous montrer le chemin, nous aider Ă  devenir la meilleure version de nous-mĂȘme.

➜ Notre soif est telle que nous avons eu la force nĂ©cessaire pour   relever ces dĂ©fis.

➜ EntourĂ©s par nos amis, familles et diverses nouvelles rencontres, nous nous enrichissons et nous grandissons.

Une pensĂ©e particuliĂšre Ă  TBS SEEDS, Olivier Igon, Antoine Roux, Fabrice Gendron, Bleu citron, Gauthier Martin, Elia Perez, Thomas Papin, et tant d’autres ! Merci Ă  vous tous !

PETIT RETOUR EN ARRIERE : 

  • En Mai 2015, une premiĂšre version du projet vu le jour.

Nous avons commencĂ© par mettre en place un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone sur lequel n’importe qui pouvait demander de se faire livrer tout ce dont il avait besoin.

  • Nous sommes en juin 2015. TrĂšs vite, tout s’accĂ©lĂšre et les commandes augmentent. 🎯

Rapidement nous avons commencĂ© Ă  gagner de l’€, que nous avons tout de suite rĂ©investi dans la sociĂ©tĂ© pour faire grandir la structure, accompagnĂ©s par les nombreux conseils d’Antoine Roux !

UN MONDE BIENVEILLANT ?

Suite Ă  cela nous avons dĂ©cidĂ© d’automatiser le systĂšme en crĂ©ant une application mobile, permettant d’accĂ©lĂ©rer le processus de rĂ©alisation. En mettant directement en relation les demandeurs avec les personnes pouvant rĂ©pondre aux besoins.

Pour cela nous avions besoin de moyens financiers et humains. Avec Robin nous avons pris la dĂ©cision de rĂ©aliser une premiĂšre levĂ©e de fonds ayant pour but de passer Ă  l’étape supĂ©rieure pour rĂ©aliser les demandes d’utilisateurs supplĂ©mentaires.

Ce que nous avons rĂ©ussi Ă  faire Ă  travers une merveilleuse rencontre, Fabrice Gendron, accordant une confiance au projet, en nous-mĂȘme et un investissement de 200 000 euros.

>> Mais comme vous le savez, une belle chose en entraßne souvent une mauvaise ;

Tout nous souriait, nous avions le sentiment d’ĂȘtre invincible, mais la vie est faite que l’on redescend trĂšs vite sur terre aprĂšs de mauvaises rencontres. Je ne citerai bien entendu pas leurs noms, mais plusieurs personnes ayant croisĂ©es notre chemin ont su en tirer profit Ă  nos dĂ©triments et dĂ©savantages.

Ces mauvaises expériences nous ont beaucoup appris, nous en sommes sortis grandis !

Suite Ă  cela, nous avons bien sĂ»r rebondit, sans aucunes hĂ©sitations, et nous avons donc crĂ©Ă© et lancĂ© l’application mobile tant attendu par nos utilisateurs en juillet 2016.

Celle-ci a reçu un immense succĂšs, cependant malgrĂ© un nombre de tĂ©lĂ©chargements et de demandes qui ne cessait d’augmenter de jour en jour, nous n’avions pas un bon taux de conversion. Tout cela pouvant crĂ©er la dĂ©ception chez certains, pouvant sur le long terme ternir notre image.

  • De plus, un Ă©vĂ©nement majeur arriva en mĂȘme temps que le succĂšs de l’application.

Robin et moi Ă©tions en pleine rĂ©flexion dans nos locaux parisiens, afin d’arriver Ă  augmenter le taux de conversion (rĂ©pondre Ă  100% des demandes passĂ©es sur l’application), lorsque l’on reçut un recommandĂ©.

Cette lettre, envoyĂ©e par une grande chaĂźne de FAST FOOD, nous demandait de suspendre nos activitĂ©s. En effet, l’entreprise assistait Ă  notre Ă©volution depuis nos commencements et nous reprochait d’utiliser leur image pour faire grandir la nĂŽtre.

Les jours qui suivirent, une explication plus clair nous parvient par le biais des médias, annonçant leur partenariat avec une entreprise concurrente à la nÎtre.

Maintenant, nous devons rĂ©flĂ©chir Ă  une nouvelle approche, sans aucune mise en avant de produits/services et d’entreprises. C’est ce que nous faisons depuis la fin de l’annĂ©e 2016. 👍

Malheureusement le temps lui continue de dĂ©filer, 1 an aprĂšs le premier lancement de l’application sur les stores (Apple store et Google Play), notre situation financiĂšre a bien changĂ©e.

Une fois les paiements des nombreux prestataires, du site web, notre application mobile, nos locaux, notre communication
 il ne reste plus grand-chose.

EST-CE LA FIN ?

Nous sommes arrivĂ©s dans la capitale juste aprĂšs nos Ă©vĂ©nements toulousains. Tout d’abord afin de nous rapprocher des fonds d’investissement, fin 2016 notre premiĂšre prioritĂ© Ă©tant de rĂ©aliser une levĂ©e de fonds, pour pouvoir continuer Ă  dĂ©velopper ilmefaut.

De part ce dĂ©mĂ©nagement, nous voulions Ă©galement sortir de notre zone de confort, nous stimuler, nous mettre Ă  l’épreuve.

Certaines personnes pensaient que cette arrivĂ©e Ă  Paris rĂ©sultait d’un enrichissement, loin de lĂ  la rĂ©alitĂ©. Cassons le mythe, (essentiellement grĂące Ă  l’aide de nos proches et petit boulot Ă  gauche Ă  droite) nous avons moins de 700€ chacun par mois pour « vivre ».

Bien Ă©videmment nous savons que ce n’est pas la fin, rien n’est encore jouĂ©. Chaque jour est un pas de plus vers la rĂ©alisation, vers la rĂ©ussite. Ce projet est une opportunitĂ© de faire connaĂźtre notre histoire !

Tous les Ă©vĂ©nements rencontrĂ©s, nous ont permis de trouver de nouvelles idĂ©es, plus intĂ©ressantes les unes que les autres. Nous avons donc tout travaillĂ© en profondeur, pour pouvoir faire de notre rĂȘve une rĂ©alitĂ© stable !


Vous pouvez nous aider à ce que l’on continue l’aventure et ce ensemble. 😊

Si en lisant cette histoire, vous ressentez l’envie d’aider une startup qui veux marquer l’histoire.

>> Partager cette histoire, ainsi que notre page sur vos rĂ©seaux sociaux FACEBOOK, LINKEDIN, INSTAGRAM, TWITTER, parler en avec vos parents, oncles, tantes, amis, voisins, collĂšgues qui souhaitant simplement aider deux jeunes dĂ©terminĂ©s qui n’arrĂȘterons jamais de rĂȘver.


Appelez-nous dĂšs maintenant au 06 74 83 91 33 ou au 06 21 47 05 37 !


N’hĂ©sitez pas Ă  nous envoyer des petits mots de soutiens sur nos rĂ©seaux sociaux ou bien par email, vous ne pouvez pas savoir quel bien cela nous procure !


bayadroun@ilmefaut.com ; duvivier@ilmefaut.com ; contact@ilmefaut.com


Merci Ă  vous tous pour tout ce que vous faites et aller faire pour nous ! đŸŒč


Yannis Bayadroun et Robin Duvivier, Co-Fondateurs d’ilmefaut.

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project