BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

iGEM Toulouse 2017

Le crocodile à l'attaque du choléra

About the project

Un grand merci à tous nos contributeurs !

Notre campagne de financement participatif est à présent terminé. Nous avons largement dépassé la barre des 100 % ! Incroyable !!

Exactement, notre projet comptabilise 63 contributeurs pour un total de 2 405 € récupérés. Merci infiniment à chacune et chacun d'entre vous pour votre soutien et votre confiance ! Nous allons faire de notre mieux pour terminer la compétition en beauté :D .

Continuez à nous suivre pour être au courant des dernières nouvelles du projet ! La finale du concours à Boston arrive à grands pas !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Une équipe toulousaine à l’iGEM

Pour la cinquième année consécutive, une équipe toulousaine participe à la compétition internationale de biologie synthétique iGEM,  international Genetically Engineered Machine, initiée par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) localisé à Boston. Devenue incontournable pour les universités du monde entier, cette compétition met au défi des groupes étudiants motivés de mettre en commun leurs compétences pour développer un système biologique doté d’une fonction nouvelle et innovante.
En outre, l’exploration des aspects éthiques et sociétaux rattachés à chaque projet est indispensable, pour une démarche scientifique cohérente et responsable

Rassemblement annuel des équipes participantes - Boston 2016

Cette année, l’équipe toulousaine s’est engagée dans la lutte contre le choléra, maladie due à l’ingestion d’eau souillée provoquant des milliers de morts chaque année dans le monde. Nous souhaitons proposer une nouvelle solution de lutte contre cette épidémie, sous la forme d’un dispositif innovant de traitement de l’eau, basée sur l’ingénierie de deux microorganismes.

N’hésitez pas à nous soutenir pour que nous puissions mener à bien notre projet ! Vous trouverez plus de détails ci-dessous.

 

Un problème d’envergure mondiale

Résultat de l’ingestion d’une eau contaminée par la bactérie pathogène Vibrio cholerae, le choléra se manifeste par une infection intestinale aiguë qui peut être létale si elle n’est pas rapidement traitée. Bien que peu présente dans les pays occidentaux, cette maladie se propage de façon épidémique dans les pays en voie de développement et dans les pays touchés par des conflits ou des catastrophes naturelles. Le manque d’eau potable et d’installations hygiéniques en sont les principales causes. Selon l’OMS, entre 1,3 et 4 millions de cas sont déclarés dans le monde tous les ans avec 21 000 à 143 000 décès. Une épidémie de choléra sévit actuellement au Yémen : en août 2017, plus de 500 000 cas y ont été recensés par l’OMS.

Pays ayant déclarés des décès dus au choléra et des cas importés en 2015 (Source : OMS)

 

Notre solution innovante

Notre système innovant de traitement d’eau a pour objectif double de détecter et purifier une eau contaminée par V. cholerae. Il se base sur la modification de deux micro-organismes.

Relations entre micro-organismes dans la stratégie choisie

Deux organismes génétiquement modifiés et inoffensifs pour l’homme seront utilisés :

  • un senseur (Vibrio harveyi) pour détecter la présence de V. cholerae dans l’eau grâce à des molécules de communication du choléra (CAI-1). Si V. cholerae est détectée, V. harveyi produit du diacétyle, une molécule messagère.
  • une levure (Pichia pastoris) pour produire un désinfectant décontaminant sous la forme de peptides antimicrobiens (PAM). Si P. pastoris reçoit le signal moléculaire provenant du senseur, elle sécrète des peptides antimicrobiens, naturellement présents dans le système immunitaire du crocodile et particulièrement efficaces contre V. cholerae.

NB : Aucune expérience n’est menée sur des crocodiles : les gènes des peptides antimicrobiens sont obtenus in vitro.

Le dispositif final d’utilisation prendrait la forme d’une capsule contenant notre système biologique. Une fois plongée dans une cuve de plusieurs litres d’eau, elle pourrait la traiter et en fournir pour tout un village. Les matériaux composant notre système ont été étudiés pour assurer un parfait confinement des microorganismes utilisés.

 

Ils nous soutiennent déjà !

Grâce à une recherche active de fonds, l’équipe a déjà obtenu le soutien de plusieurs organismes. Nous tenons à les remercier chaleureusement pour leur aide et pouvons leur assurer que nous utiliserons ces ressources avec toute la mesure nécessaire.

Sponsors de l’équipe toulousaine pour l’édition 2017 du concours iGEM

What are the funds for?

Après plusieurs mois de recherches bibliographiques et de préparations des expériences, nous sommes au laboratoire et travaillons dur pour obtenir une preuve de concept solide du projet. Les manipulations ont commencé au mois de juin et se poursuivent jusqu'au mois d’octobre.

Nous lançons cette campagne de financement car une certaine somme doit encore être rassemblée pour compléter le budget du projet.

Une première partie sera investie dans du matériel de laboratoire, nécessaire à la finalisation des expériences. Les résultats obtenus nous permettront de défendre notre projet avec le plus de rigueur possible devant le jury final de la compétition.

Une seconde partie sera utilisée pour les frais logistiques inhérents à la compétition.

About the project owner

Description de l’équipe

Nous sommes neuf étudiants issus de trois établissements différents : l’Université Paul Sabatier, l’INSA Toulouse et l’INSA Lyon.

Les membres de l’équipe sont les suivants :

  • Margaux Cescato, Marie Grandjean et Teo Hebra : Master 1 Biotechnologies à l’Université Paul Sabatier;
  • Anna Thibert : Master 1 Bioinformatique et Biologie des Systèmes à l’Université Paul Sabatier;
  • Leïla Dumas, Léo Gerlin et Maxant Vivier : 4ème année Génie Biologique à l’INSA Toulouse;
  • Margaux Poulalier Delavelle et Paul Zanoni : 4ème année Biochimie et Biotechnologies à l’INSA Lyon.

Cette diversité de formation permet à l’équipe de gérer avec assurance tous les aspects du projet.

L’équipe est encadrée par Stéphanie Heux et Brice Enjalbert, chercheurs au LISBP (INSA). En outre, une dizaine d’experts supplémentaires du LBME (Université Paul Sabatier) et du LISBP interviennent sur des points précis.

 

Nous contacter, nous suivre sur les réseaux sociaux

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

Pour toutes questions ou remarques, vous pouvez nous contacter sur notre adresse mail : igem.toulouse@gmail.com

Enfin, pour suivre l’évolution du projet, n’hésitez pas à aller jeter un petit coup d’oeil sur le site internet que nous sommes en train de construire : http://2017.igem.org/Team:INSA-UPS_France

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project