Warning, our website may not display or work properly on your browser.
We recommend that you update it if you can.

Update my browser
I don't want or I can't update my browser
BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Un premier album pour Guillaume Aubertin

ou l'art de changer ses plans à la dernière minute

About the project

*** MISE À JOUR : OBJECTIF ACCOMPLI!!! *** (détails du projet plus bas)

Pourquoi continuer? 1500$, ça ne couvre même pas la moitié des frais de réalisation d’un album. J’avais fixé un objectif réaliste, mais tout montant supplémentaire sera le bienvenu! Voici quelques exemples de ce qu’un budget plus élevé me permettra d’accomplir :

- améliorer la promotion et la visibilité de l’album
- faire un livret de paroles avec photos
- enregistrer du matériel promotionnel lors du lancement
- réaliser un vidéoclip

Pour stimuler la croissance de la campagne, je vous promets une surprise si on dépasse le 150%. Je ne sais pas quoi encore, je l’annoncerai en temps et lieux donc restez à l’affût!

Je compte donc sur vous pour continuer à partager, à en parler, et à être présent. Un simple like, ça fait toute la différence, MERCI d’être là!! Sans vous, rien de tout cela ne serait possible. JE VOUS AIME FORT!! BISOU OK À BIENTÔT!!!
Guillaume xx

***FIN DE LA MISE À JOUR!***

2019, la génèse du projet dans l'insouciance collective dont nous allons parler au passé simple

Il y a de cela maintenant près d'un an que je prévois de réaliser un album en solo, en suivant bien humblement les traces des Richard Desjardins, Pierre Flynn et Pierre Lapointe de ce monde. Au mois de septembre 2019, j'eut l'immense privilège d'être sélectionné pour présenter un spectacle à la Place des Arts de Montréal dans le cadre des Week-ends de la chanson Québécor, le 3 avril 2020. Faisant d'une pierre deux coups, je conçut un spectacle dans le but de l'enregistrer et de publier certaines chansons issues de ce concert. Or, au mois de septembre, personne n'avait prévu de crise sanitaire globale à l'agenda. Suivant les directives gouvernementales pour protéger la santé publique, l'événement fut annulé.

Déconfiture, déception et rage s'ensuivirent, pour céder la place à beaucoup d'anxiété mais surtout une idée de résistance. Et pourquoi pas le faire tout de même, cet album, mais en studio cette fois? Étant musicien, donc sans le sou, je cherchai activement des sources de financement pour réaliser mon projet. J'obtint gain de cause auprès du Conseil de la culture de Saint-Hyacinthe, où je réside actuellement, pour m'octroyer un certain montant. Maintenant, il me reste à compléter cet apport béni au projet. Je fais donc appel à vous afin de réaliser mon objectif d'enregistrer un album en solo, version studio. Votre contribution vous permettra de pré-commander l'album, en plus de vous réserver quelques petits ou grands cadeaux selon votre niveau d'implication!

"Pourquoi en solo", me demanderez-vous?

Parce que. J'adore les gros arrangements hyper rock et la musique lourde et pleine, cela dit je voulais créer quelque chose pour communiquer aux gens, pour toucher et rassembler. Faire passer le texte par-dessus la musique. Musicien de formation, et surtout pianiste, je voulais aussi mettre de l'avant cette capacité que j'ai développée à remplir l'espace avec mon instrument. Pour que la musique accompagne les mots, avec toute la subtilité et le doigté nécessaire, il me semblait important de laisser de la place dans les sonorités pour que la parole puisse s'exprimer.

De quoi ça parle, ces chansons-là?

Mes chansons s'articulent sur des thématiques reliées au deuil et à l'exil, mais aussi à l'enfance et à la guérison des blessures. J'écris mes multiples aller-retour sur la route, en quête d'un endroit à appeler chez moi. J'écris la réalité des oiseaux qui ne se posent que rarement. J'écris les tempêtes et les horizons de l'amour, de l'ivresse.

Mais quand?

Je prévois réaliser l'album d'ici la mi-juin, pour procéder à la post-production et le design graphique à l'été et sortir le tout à l'automne 2020. De plus, il y aura un lancement à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts à Montréal le 10 octobre prochain. Les détails sont au https://placedesarts.com/fr/evenement/guillaume-aubertin

What are the funds for?

Le coût total du projet est estimé à 4409$ taxes incluses.

Les coûts sont répartis en trois catégories (estimation hors taxes) :

Le tout réparti dans les postes budgétaires suivants (estimation hors taxes) :

Le financement du projet est réparti de la manière suivante (taxes comprises) :

Le montant amassé dans le cadre de la campagne de financement participatif servira donc principalement à donner un coup de pouce à l'étape de la production. Tout excédent sera investi dans le projet dans des postes supplémentaires afin de maximiser la visibilité et la diffusion de l'album!

 

Merci d'avoir lu jusque là, votre curiosité me tient à coeur! Si vous ne me connaissez pas, juste en dessous il y a une petite biographie, sinon allez jeter un coup d'oeil aux contreparties offertes juste à droite, je suis sûr qu'il y a quelque chose là-dedans qui pourra vous plaire! D'ici là, portez-vous bien, appelez vos mères, et restez chez vous, ÇA VA BIEN ALLER! Merci beaucoup!!!

About the project owner

"Son folk de guitare (Permafrost) a du ressort, sa ballade piano (Berceuse) de la justesse dans l’émotion, ses textes des tournures bien singulières, ses accords des détours étonnants, et le type séduit sans rien forcer, tout naturellement, à la Philippe B. On le reverra, j’en jurerais." - Sylvain Cormier, Le Devoir

Toujours à côté de la track, entre deux chaises, entre deux villes, Guillaume Aubertin est un auteur-compositeur-interprète aux racines multiples. Montréalais expatrié établi à Saint-Hyacinthe, il évolue d'abord dans le milieu de la musique classique contemporaine, menant en parallèle une double vie de fabricant de chanson. Membre de la formation montréalaise Premier toit, demi-finaliste au 48e Festival international de la chanson de Granby, il y fait valoir ses capacités de multi-instrumentiste et d'arrangeur, avant de démarrer son projet solo suite à la séparation du groupe en 2017.

C’est après un exil de près de deux ans dans le Bas-Saint-Laurent qu’il enregistre, au début de 2019, Premières traques, son premier EP. Derrière un micro et armé seul de sa vieille guitare, il chante l’exil et les deuils, en proposant un univers sonore extrêmement dépouillé, allant à l’essence même de ses chansons. Mettant de l’avant le texte et le jeu instrumental, ses influences folk viennent y rencontrer le parcours classique dans des détours surprenants.

La même année, Guillaume Aubertin se classe comme finaliste au concours Ma première Place des Arts, où il remporte le prix des Rencontres qui chantent du Festival en chanson de Petite-Vallée. Il participe également en tant que demi-finaliste au concours du Festival international de la chanson de Granby, où il remporte le prix « Coup de plume » remis par la Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec (SPACQ), ainsi que le prix de l’École nationale de la Chanson.

Pour en voir plus, cliquez sur les liens plus bas!

Share Follow us