BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Soutenez la recherche en santé connectée !

Observance thérapeutique : nos médecins chercheurs veulent conduire une étude pour évaluer l'impact d'objets connectés.

About the project

Qu’est-ce que l’observance thérapeutique ?

L’observance thérapeutique, c’est la manière dont un patient suit les prescriptions de son médecin. On estime que la non-observance des traitements prescrits est responsable de nombreuses complications notamment chez les patients âgés de plus de 70 ans et chez ceux atteints de maladies chroniques. Son coût pour la sécurité sociale avoisinerait les 9 milliards d'€ (passage aux urgences, hospitalisation…). Elle serait responsable de près de 12.000 décès par an.

Quel est l’objet de l’étude ?

Dans le cadre de leurs activités hospitalières et de leurs recherches sur la santé connectée à l'université Paris Diderot, au Centre de Responsabilité Santé Connecté et à l'INSERM, le Docteur Boris Hansel et les Professeurs Patrick Nataf et Ronan Roussel veulent évaluer l’impact d’un boitier connecté.

Ce dispositif comprend un « bouton intelligent »  et une application pour smartphone. Le « bouton intelligent »  qui est à accoler à chaque boite de médicament prescrit (flacon, emballage cartonné…) alerte le patient à chaque horaire de prise par un signal lumineux. En une simple pression, le patient indique que le médicament a été pris et l’information est directement transmise à l’application. Ces informations peuvent être partagées avec les professionnels de santé et/ou la famille du patient.

Pour les patients les moins à l’aise avec l’utilisation de smartphone, le dispositif peut s’utiliser sans l’application. Les données seront alors communiquées aux professionnels de santé et/ou à la famille.

Le résultat de l’étude permettra de démontrer l’efficacité d’une telle solution en posant les bases d’une utilisation responsable et citoyenne des objets connectées pour l’observance thérapeutique. A terme, ce sont des millions de patients qui pourront bénéficier de telles avancées et voir ainsi leur sécurité renforcée.

  

Le Pr Ronan Roussel et le Dr Boris Hansel                     Le Pr Patrick Nataf

 

What are the funds for?

Si nous récoltons 5.000€, alors nous pourrons évaluer sur 3 mois l'observance thérapeutique "avant" et "après" la mise à disposition d'un tracker connecté chez 25 patients diabétiques polymédiqués

Si nous récoltons 10.000€ supplémentaires, alors nous pourrons équiper 50 patients du dispositif (25 patients diabétiques polymédiqués + 25 patients âgés polymédiqués) sur une durée de 3 mois

Si nous récoltons encore 5.000€ de plus, alors nous pourrons évaluer l'observance thérapeutique "avant" et  "après"  la mise à disposition d'un service de télésurveillance incluant :
- un tracker connecté de la prise médicamenteuse chez 50 patients : 25 patients diabétiques polymédiqués et 25 sujets âgés polymédiqués
- une télésurveillance des données recueillies grâce au tracker par un professionnel de santé

 

About the project owner

L'université Paris Diderot, au coeur de la société

Ouverte sur la ville et sur le monde, Paris Diderot est une université de recherche pluridisciplinaire. Carrefour des savoirs, en prise avec les grands débats qui animent la société contemporaine, elle est un creuset qui stimule les échanges et les innovations.

Pluridisciplinaire depuis sa création en 1970, elle s’est toujours attachée à faire dialoguer les savoirs et développe de plus en plus de formations et de projets de recherche interdisciplinaires. 
Elle possède l’une des plus importantes bibliothèques universitaires de Paris (la bibliothèque des Grands Moulins) et plusieurs bibliothèques thématiques spécialisées. 

Formation initiale ou tout au long de la vie, formations courtes ou longues, technologiques ou théoriques, chacun.e y trouvera les atouts pour réussir et s’épanouir.

Elle accueille chaque année un peu plus de 29 000 étudiant.e.s répartis en trois grands domaines : santé / sciences / arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales.  

Avec 87 laboratoires, elle est l’une des plus importantes universités de recherche françaises et entretient des collaborations avec de nombreuses universités étrangères à travers le monde. 

Le centre de responsabilité santé connectée : un centre hospitalo-universitaire d’excellence unique en France

La santé connectée, dans son sens le plus large (télémédecine, objets connectés, applications de télésuivi et d’e-coaching…), apporte des solutions potentiellement utiles voire indispensables pour la prise en charge médicale optimale de demain. Il ne se passe pas un jour sans qu’un patient nous parle d’une application ou d’un objet connecté.

Si aujourd’hui, l’intérêt médical de la plupart de ces outils numériques est douteux, car ils n’ont pas fait la preuve de leur efficacité, on ne peut s’en désintéresser. Des publications scientifiques de qualité commencent à faire émerger des solutions prometteuses. C’est notamment le cas dans le domaine de l’insuffisance cardiaque, du diabète ou du cancer.

Le Centre de Responsabilité Santé Connectée (CRSC) a été créé au centre hospitalier Bichat-Claude Bernard à l’initiative du professeur Patrick Nataf, chirurgien cardiaque et du Dr Boris Hansel Nutritionniste-Endocrinologue. Cette strucure hospitalière est intimement associée :

à l’université Paris-Diderot (incluant  la faculté de médecine, le centre d’apprentissage par simulation codirigé par le Dr Pierre-François Ceccaldi et l’IUT Paris-Diderot dirigée par le  Dr Steeve Reisberg)
à l’unité INSERM U1148 (directeur : Dr Didier Letourneur)

Notre équipe de médecins et de chercheurs est impliquée dans des activités de soins (services connectés au profit des patients), de recherche (essais cliniques, développement de services connecté innovants), d’évaluations des services connectés et d’enseignement (étudiants en médecine, techniciens et enseignement post-universitaire ouvert à de nombreux profils professionnels).