BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La chanson de la mémoire

court métrage

About the project

"La chanson de la mémoire" est un court-métrage d'Elise Mc Leod, qui sera interprété par Slimane Dazi, célèbre acteur Français d’origines algériennes.

Ce projet est né de l’association d Elise et Clarence, une Australienne et un Américain à Paris, qui se sont rencontrés dans un cours de comédie, il y a 15 ans. Après plusieurs années d’amitié, une envie de travailler ensemble a fini par germer… Elise a alors cherché, dans ses tiroirs, un projet qu’ils pourraient monter ensemble et, en retrouvant le scénario de « La chanson de la mémoire », l’évidence est née et ainsi, leur collaboration.

PITCH

Après un accident de voiture, JFC, chanteur de rock d’origine algérienne, se réveille, perdu dans la campagne et sans personne pour l’aider ; il a perdu la mémoire et ne sait plus qui il est...Pourtant, dans le village, tout le monde semble le connaître …

JFC va devoir alors reconstituer le puzzle de sa vie, au gré de ses rencontres, pour découvrir son histoire et retrouver son identité.

NOTE DE REALISATION

La chanson de la mémoire pose l’éternelle question de l'identité : “Qui suis-je ?”. Cette question se posant de deux côtés différents. Du point de vue de soi et de celui des autres. JFC a perdu momentanément sa mémoire et il se retrouve dans un lieu qu’il ne connaît pas. Il n’est nulle part, en étant “personne”...

Originaire d’un pays colonisateur, cette question du “qui suis-je” s’est souvent posée à moi. Même après vingt ans en France. Au son de mon accent, je sais que les Français ne me considèrent jamais comme française. Alors que pour les australiens, je suis la “frenchie”... Déjà, petite, en Australie j’ai ressenti ce malaise d’être blanche, dans un pays qui ne l’était pas à l’origine. Partout, j’ai ressenti cette impression d’être autre, une “étrangère”. 

Enfant, mon livre de chevet était The Bunyip of Berkeley’s Creek , l’histoire drôle et absurde d’un animal imaginaire, le Bunyip (une sorte de Dahu australien) sortant un jour d’un étang et partant à la recherche de lui-même. Pour cela il interroge d’autres animaux, et chacun a son avis sur ce qu’est un Bunyip. La question essentielle de ce livre pour enfant est “qui suis-je?” L’animal se recherche dans le regard des autres. C’est la quête de JFC dans mon film. Lui aussi, demande aux autres de lui en apprendre sur lui-même. Mais la seule vérité réside dans la musique...

Dans sa quête d'identité, les rencontres qu'il fait et les étapes qu’il traverse sont comme les  sept étapes du deuil : déni, choc, colère, négociation, tristesse, résignation, acceptation et reconstruction...Il fait le deuil de son identité ou néanmoins, de son égo.

La réponse n’est pas simple, mais au fond, je pense que l’on ressemble beaucoup à ce qu’on a été enfant. C’est ainsi que JFC se “retrouve” en retournant à la source, à cette mémoire de son enfance, la chanson de sa mère. C’est un élément qui le définit, qui est “lui”, profondément. La célébrité, ses chansons, son parcours… tout cela ne reflète qu’une infime partie de lui, cette chanson, elle, parle de son essence, de son vrai MOI. Ce trajet m’a été également inspiré par les légendes aborigènes australiennes, notamment les “songlines”

Les “songlines” font partie du système de croyances des indigènes australiens, c’est un chemin vers soi…

Comme disait Rachid Taha : “T’es qui toi?”

CASTING

Slimane Dazi Joue JFC

https://www.imdb.com/name/nm3370158

JCF est né en Algérie,  il est arrivé en France à l'âge de 18 ans. Un célèbre producteur de musique l’a découvert dans une fête, en entendant sa voix d’ange. Il le prend alors sous son aile et lui ouvre rapidement les portes du succès.   Son vrai prénom est Farid, mais son producteur à l’époque le convainc de le changer. Il a choisi JFC pour  “Jean françois Charles”. Plus tard, par honte d’avoir changé son nom, il dit aux gens que cela signifie  “Jesus Fucking Christ”. JFC a eu une belle vie d’artiste mais il est resté solitaire, il n’a jamais construit de famille. Ses racines algériennes lui manquent mais il ne veut pas trop le montrer. Il a toujours chercher à s’adapter à là où il est, sans trop savoir qu’il est lui-même.

Justine Lacroixa joue Lucie 15 ans

https://www.imdb.com/name/nm9293128

Elle vit à la campagne depuis peu, elle se sent très isolé. Elle passe beaucoup de temps à errer sans but. Elle en veut au monde entier. C’est une fille pleine d’esprit, d’humour et d’ironie. Elle aimerait bien cultiver son côté sombre.

Arben Bajraktaraj joue L'homme étranger

 

https://www.imdb.com/name/nm0048076

Jean Pierre Boulot joue Jean Jacques

La soixantaine, vit toujours dans la maison de ses parents . Il n’a jamais bougé de son  village natal. Il aime bien la compagnie des autres mais ne cherche pas trop à savoir ce qui se passe dans le monde. Ce qui l’intéresse avant tout, c’est son village. Il aime bien connaître les histoires des autres dans le village et prévenir tout le monde des histoires qui se passent autour.

Farida vit dans le coin depuis toujours, sa famille est d’origine algérienne mais elle n’a jamais vécu là bas, elle connaît à peine le pays. Elle est mère de famille. C’est quelqu’un de solaire  et de terre-à-terre, elle vit une vie simple mais plutôt heureuse.

Les deux autres personnages principaux de cette histoire sont la musique et la campagne française. 

 

MOODBOARD

Le lieu - Douchy et ses environs


MUSIQUE

La musique est la ligne directrice du film, le moteur ; inspirée de l’œuvre et de la vie de Rachid Taha. “Les belles journées de l’été” sera une chanson originale pop ayant rendu JFC célèbre, Notre compositeur, Etienne Gauthier, va la composer. Douce France est également une source d’inspiration ; elle est comme une ode à celui qui m'a inspiré cette histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

What are the funds for?

"La chanson de la mémoire" a d'abord été écrit en 2012 pour Rachid Taha, mais Elise a mis du temps  à trouver les bons partenaires pour ce projet. Le budget d'ULULE va permettre de réaliser ce film dans la liberté de création que cherchent Clarence et Elise.

Le crowd-funding permettra de rémunérer un minimum l'équipe et notamment le compositeur, le monteur, le chanteur, les comédiens… de nourrir tout le monde (parce qu'il ne faut pas laisser crever les braves gens qui s'engagent dans ce genre d’aventures) de financer un peu de matériel, comme une caméra pour filmer, par exemple...

On vous remercie de tout coeur pour votre soutien !

 

About the project owner

En 1997, Elise arrive à Paris pour faire des études de cinéma à Paris VIII. A ce moment, Clarence lui aussi finit ses études de cinéma et histoire dans le New Jersey. En 1997 Clarence démarre sa carrière dans le cinéma, comme régisseur au Philadelphia International film festival. En 2001, sa licence en poche, Elise fait sa première expérience en tant que 3ème assistante réalisateur, sur le long-métrage de Samantha Lang « L’IDOLE ». C’est en 2004 qu’Elise et Clarence se rencontrent, dans les cours de jeu devant la caméra d'Elise au Bilingual Acting School à Paris. Chacun poursuit ensuite son chemin d'apprentissage dans le monde du cinéma et du théâtre ; Elise adapte et met en scène pour le Théâtre «LE CHAT DU RABBIN ». Puis elle écrit « TOUTES COUPABLES » qu’elle met aussi en scène et qui sera joué plus de 200 fois. En 2013, Clarence monte "The big funk company" une compagnie de théâtre constituée d’une bande d’Américains expatriés à Paris. Il produit la pièce "Maya une voix" qui se joue à l'Essaion. Elise commence réalise des films publicitaires pour le Web puis, sur l’impulsion de comédiens, elle entame une carrière de coach d’acteurs. En  mars 2019, Clarence auto-produit son premier long métrage "Pau", sorti en salle. Chacun de son côté, a étoffé, au cours des années, son expérience professionnelle et c’est en 2018, que Clarence et Elise décident de faire un film ensemble.

https://www.elisemcleod.com/

https://www.imdb.com/name/nm0572804

l'EQUIPE

Directeur de Photographie LAURENT CHALET

Laurent Chalet a acquis son expérience professionnelle tant sur les tournages de fiction que documentaires. Il a ainsi signé l’image de nombreux documentaires primés en festivals et diffusés sur les chaînes françaises (Canal +, ARTE ou France Télévision) et internationales. Il s’est notamment distingué en signant la photographie du film au succès mondial « La Marche de l’Empereur », nominé pour la Meilleure Photographie aux British Academy Film Awards (BAFTA) et couronné par l’Oscar du Meilleur Documentaire lors de la 78ème cérémonie des Oscars en 2006. Elise & Laurent ont collaborllé sur plusieus clips et pubs,  ils ont tourné "Fish & Chicks" un court métrage ensemble primée dans plusieurs fesitvals et ils ont aussi fait un film d'art "La cité des dames" qui a été acheté par le  MCA Musée d'Art contemporain de Sydney pour leur collection permenant.

https://www.afcinema.com/_Laurent-Chalet_

 https://www.imdb.com/name/nm1026662

 

Compositeur ETIENNE GAUTHIER

Étienne Gauthier composite, arrange et fait de la direction artistique (Bolid Record). Après une formation à la Bill Evans Pianon Academy et l’Américain school of Modern Music, Étienne Gauthier enchaîne en 2002 avec son premier album Extatik qui reçoit le soutien de la Sacem et le prix « Project Music ».
Il collabore ensuite plusieurs années avec l’artiste Lulu Borgia comme directeur artistique et arrangeur. Ensemble, ils coréalisent en 2009 un album aux sonorités électro pop sous le nom de « Digital Affair ». En parallèle, Étienne Gauthier s’exprime également dans différents domaines : La télévision, il habille notamment l’émission de Laurent Delahousse « Un jour, un destin » sur France 2. La publicité, il collabore avec la marque Dior ou encore Maysu, spot réalisé par Wong Kar-Wai pour le marché chinois. Fiction, on retrouve sa musique sur le premier court métrage d’Alexis Michalik Au sol ou encore sur le trailler parodique Zombin Laden de Clément Deneux.


http://etienne-gauthier.com/

https://www.imdb.com/name/nm4730430

 

 

 

Share Follow us

FAQ