BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ELLE/ÉL

Le 50ème court-métrage d'Elliot Huescar

About the project

"Être femme, c'est merveilleux." 

Dans notre société binaire actuelle, l'expression de l'idendité de genre de chacun doit se montrer en accord avec les attentes de la société. Si une personne contredit les normes sociales, des sanctions qui amèneront la souffrance sont possibles. Les êtres humains ont cette habitude bien ancrée de faire des généralisations et de créer desstéréotypes plus dangereux que l'on pourait imaginer. Cela limite les expériences individuelles, impactant les aspects de l'expression de soi, allant du choix de vêtement au choix de manière de vivre de chacun. De nombreuses sociétés utilisent la binarité de genre comme outil de domination pour diviser les gens et mettre de l'ordre en les polarisant, ce qui pousse à l'opression et à la discrimination.

Ce court-métrage veut sensibiliser les gens à contester l'existence d'une binarité standard et arbitraire qui conduit à de fausses attentes entre les genres. Ce court-métrage cherche à ouvrir l'esprit des gens en les permettant de s'identifier aux personnages qui vont les confronter à leurs propres préjugés qui ont grandi petit à petit dans leur esprit à leur insu. Ce court-métrage cherche à remettre en question la construction de l'égalité dans la société.

" [ ... ] C'est merveilleux, être femme."

Él, un espagnol sexiste et marié, prend en stop dans sa Cadillac rouge des 60's, Elle, une jeune francophone pas aussi innocente qu'elle en a l'air...

ELLE :

Une auto-stoppeuse de 25 ans a l'air innocent, francophone. Une psychopathe au syndrome d'Oedipe. Elle semble sortir d'un film de Godard des années 60.

ÉL :

Un espagnol de plus de 40 ans, machosexiste et marié, dans sa voiture rouge décapotable des années 60.

Au départ, le court-métrage commence avec 2 personnages archétypes, dont on a certains préjugés dès la première fois qu'on les rencontre. On pensera que la jeune autostoppeuse francophone à l'air innocent va avoir de sérieux problèmes en montant dans la voiture décapotable de l'homme espagnol de 40 ans, macho, sexiste et marié

Mais au fur et à mesure que l'histoire avance, on se rend compte que c'est Elle, femme fatale et dangereuse, qui controle la situation et qui va en finir une fois pour toutes avec cet homme qui essayait de profiter de la situation. 

"C'est pas ma faute si t'es si attirant..."

Avec la directrice artistique, Cristina Liz Yshënko, nous travaillons autours d'un look vintage français des années 60, comme par exemple dans le film "Pierrot le fou". Nous cherchons à la fois l'authenticité et la liberté de notre jeunesse, grâce entre autres à la manière d'utiliser la caméra. Je m'intéresse autant à l'innocence comme à la provocation élégante ; le scandale et la fascination

Les apparences dans notre société binaire étant le thème principal, j'aimerais que l'esthétique tente également de paraitre aussi faussement parfait qu'un vidéoclip américain actuel. Nous allons ensuite salir cette esthétique petit à petit grâce à un usage radical du langage cinématographique au niveau de l'image mais également du son, grâce au Chef opérateur Son PJ Edmundson, dans le style du cinéma de la Nouvelle Vague, en France dans les années 60. J'aimerais également fragmenter, critiquer, déséquilibrer et casser cette esthétique grâce à un montage soviétique de l'époque muette, des plus frénétiques, durant les moments de tension. 

"Allons, arrête ton cinéma."

Inspiré par les nombreux bons films que je regarde et étudie quotidiennement, depuis l'époque muette à l'ultra-avant-guarde contemporaine, je dirais que ce film est basiquement un mélange d'expérimentations de grands créateurs durant leurs jeunesses, libres dans leurs esprits et avec leurs caméras. Au niveau du langage cinématographique visuel et sonore ainsi qu'en termes de direction d'acteur, ce film s'inspire majoritairement des découvertes de Godard et Resnais ainsi que celles de leurs camarades de la Nouvelle Vague. J'ai également beaucoup pris note de la sombre vision de la société britanique à la même époque, avec les réalisateurs du Free Cinema et de leurs révolutions cinématographiques.

Dans mes calepins noircis d'idées que je découvre dans les films, nous retrouvons régulièrement les trouvailles et expérimentations italiennes de la même époque, comme celles de Pasolini et Rossellini, pour n'en citer que deux très relationnées avec ce film. Au niveau du montage, je vais surtout utiliser les ressources et découvertes de l'époque soviétique pré-sonore, comme typiquement celles du grand Eisenstein.

Mais toujours, dans cet esprit de jeunesse créatrice

What are the funds for?

La réalisation de ce projet repose entièrement sur le travail bénévole des équipes techniques et artistiques. Toutefois, nous avons besoin de financement pour nous donner les moyens de nos ambitions. Voici un détail du budget du Directeur de Production, Jordi Bernal Almansa :

 

About the project owner

Cinéphile avant d'être cinéaste et étudiant de cinéma à Barcelone, le jeune Elliot Huescar n'en est pas à son premier court-métrage...

En effet, après 8 ans à travailler dans le cinéma en Suisse, en Belgique, en France et en Espagne maintenant, il considère le cinéma comme une réelle nécessité dans sa vie.

Mais pas seulement ! Passioné de cultures éloignées, de voyages, de l'être humain, et curieux par nature, il passe beaucoup de temps à écrire, photographier, regarder et étudier ce qu'il appelle du "vrai cinéma".  

Avec ce film ELLE/ÉL, accompagné par le premier assistant du projet David Weil, il souhaiterait profondément se libérer du classicisme cinématographique afin de célébrer son 50ème court-métrage, parce qu'il considère qu'être auteur c'est avoir une responsabilité envers son public, et qu'il faut s'efforcer sans cesse à créer et à faire partie de son temps

https://www.facebook.com/ElleElFilm/

https://www.instagram.com/Elle.El_film/


Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci de vous être intéressé au projet "ELLE/ÉL" :).

Pour m'aider à réaliser ce film c'est très simple : dans la colonne de droite de cette page, cliquez sur le montant qui vous semble le plus adapté.

Retrouvez toutes les contreparties juste là, un peu plus haut à droite .

Ayant étudié 3 ans dans une école professionnelle de photographie et après avoir travaillé 8 ans dans le monde du cinéma, je vous offre entre autres :

  • Une Prestation Photographe Professionnel, d'une demi-journée ou soirée :

    Evènement, Mariage, Concert, Shooting artistique, Shooting privé, Mode, Pièce de théâtre, Spectacle, Performance, ou autre suivant vos besoins.

  • Une Prestation Vidéo Professionnelle, d'une journée ou nuit de tournage : 

    Vidéo Clip Musical pour les musiciens, Film institutionnel, Vidéo marketing pour votre entreprise, Captation d'évènement (Concerts, Pièce de théâtre, Spectacle, Performance, Mariage, etc.) ou autre suivant vos besoins.

Retrouvez toutes les contreparties juste là, un peu plus haut à droite .

Pour faire naître ce film, faites partie du projet et cliquez maintenant sur le montant qui vous semble le plus adapté dans la colonne de droite de cette même page :).

FAQ

If you still have an unanswered question, feel free to ask the project owner directly.

Ask your question Report this project