Warning, our website may not display or work properly on your browser.
We recommend that you update it if you can.

Update my browser
I don't want or I can't update my browser
BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

De Bile et d'Acier

Un supplément pour jouer des pilotes de robots dans l’univers de Libreté

  • L'escadron Svesdy : Selma Meksen - la Souffrance

    75 % ! Je sais que quand on mène des campagnes de financement, on voit des symboles partout (en bien et en mal, croyez-moi), mais celui-là en est quand même un magnifique ! Comme toujours, j'invite tous ceux qui le peuvent à partager autant qu'ils peuvent se le permettre sur les réseaux sociaux ou les forums !

    Et c'est parti pour notre troisième personnage !

    Selma Meksen est une jeune fille qui aurait sans doute préféré ne jamais monter à bord d'un Bogatyr. D'un autre côté, si elle n'avait pas été "choisie", elle n'aurait jamais rencontré Nikita Lioubimova. La cheffe de l'escadron a changé sa vie et occupe ses pensées en permanence. Elle s'était longtemps contentée de vivre discrètement dans sa lumière, en s'efforçant de faire ce qu'on lui demandait, jusqu'à cette fois où, prise par l'émotion, elle a lancé à son idole ces mots terribles : "je t'aime". Le silence qui s'est installé depuis, les autres pilotes qui se referment sur elles-mêmes, tout cela témoigne de la fin des beaux jours. Peut-être devrait-elle démissionner, quitter Kazan avec ses parents ? Osera-t-elle laisser ses amies, son amie, mourir au combat ?

    Son archétype est la Souffrance, le signe astrologique de celles et ceux qui ne sont que plaies à vif. Les pilotes placés sous cette marque voudraient bien s'abîmer dans le néant, si seulement on ne cessait de les ramener de force sur le terrain, si on n'exigeait pas systématiquement d'eux qu'ils se blessent encore et encore. Mais... si cette douleur était au fond un atout, une force dans laquelle puiser ?

  • L'escadron Svesdy : Feodora Glinka - L'Arrogance

    A l'heure où j'écris ces lignes, nous avons atteint exactement 500 vues sur la vidéo de 2D6+Cool ! Et c'est donc le premier palier communautaire que nous débloquons, qui me verra poser sur papier le kit de démonstration dont je me sers pour les conventions (et que nous avons utilisé à l'occasion de cette partie enregistrée). Quant aux soutiens, ils continuent d'augmenter de fort belle manière cette semaine, les astres sont propices !

    Sans plus lambiner, passons à notre deuxième pilote de l'escadron Zvesdy.

    Feodora Ginka est une pilote émérite. La meilleure des meilleures des meilleures, promise à un brillant avenir ou à une fin glorieuse. Au lieu de cela, elle se retrouve coincée sur Kazan sous les ordres d'un fou suicidaire... non, pire encore, sous les ordres de sa fille que les fonctions de leader dépassent ! Pour se voir rappatriée sur Moscou, il lui faudra sans doute trahir son propre escadron... mais est-elle seulement prête à endosser ce rôle ? Par-dessus tout, il y a eu cette attaque menée par une sirène infiltrée, où Kira l'a sauvée en montrant son véritable visage... celui d'un monstre. Que se passe-t-il dans cette maudite base ?

    Son archétype et l'Arrogance, l'archétype de celles et ceux qui se savent plus doués que la moyenne et qui, souvent, ont bien du mal à compter sur d'autres, nécessairement moins doués, pour s'en sortir - ils excellent en revanche dans les missions suicidaires menées au coeur de la formation ennemie. Ces pilotes gagnent fréquemment de la bile noire quand ils ne sont pas au centre de l'attention ou, paradoxalement, qu'ils se retrouvent seuls à cause de leur propre comportement.

     

  • L'escadron Svesdy : Nikita Lioubimova ou l'Obéissance

    Je reviens de week-end "Paris est ludique" épuisé, je me couche fissa... et au petit matin paf, 4 % de plus ! Vous êtes formidables. Nous entrons dans le dernier tiers du financement, et je pense qu'il est grand temps de parler des prétirés de Snezhinka, les membres du fameux escadron Zvesdy, ainsi que des archétypes qu'ils recouvrent. Et de montrer le superbe travail de notre second illustrateur, Steven de Waele, au passage !

    L'escadron est composé exclusivement de femmes, laissées à Kazan par la branche moscovite du Corps de Défense en guise de "compensation" pour l'abandon quasi-total de la base tatare (les participants peuvent bien sûr changer le genre de leur personnage s'ils le désirent, mais je trouvais intéressant de prendre cette direction ici - on pourra peut-être y voir aussi un hommage indirect à l'excellent Night Witches de Jason Morningstar).

    Commençons donc sans plus tarder par la première de nos quatre pilotes, la leader de l'escadron Zvesdy en personne.

    Nikita Lioubimova est la fille du colonel Lioubimov, et ceux qui l'accusent de ne devoir sa place qu'au petit jeu politique mené par son paternel mettent un peu vite de côté le tempérament cruel du bonhomme. La place du pilote Lioubimova est tout sauf enviable, coincée comme elle l'est entre une loyauté indéfectible envers la hiérarchie familiale d'un côté, et des ordres de plus en plus inquiétants et de plus en plus inhumains de l'autre. Sans parler des problèmes grandissants posés par les membres d'un escadron au bord de la rupture - les provocations continuelles de Feodora, le repli angoissant de Kira et ce "je t'aime" lancé par Selma en pleine crise de panique.

    Ce personnage représente l'Obéissance. L'archétype désigne les pilotes qui, paradoxalement, sont à la fois en position de supériorité hiérarchique et en situation de soumission à l'autorité (on ne promeut généralement que des personnes que l'on sait pouvoir contrôler). Ces personnages gagnent fréquemment de la bile noire quand leurs subalternes leur désobéissent ou que le plan dérape. Ils font en revanche de bons stratèges et ont davantage de chances d'être écoutés des adultes.

  • Nouveau palier communautaire : 500 vues pour 2D6+Cool

    Bonjour tout le monde

    63 % ! C'est vraiment chouette de voir la somme monter régulièrement et de se dire qu'on approche comme ça de l'objectif final. La dernière ligne droite ne sera pas facile, on s'en doutait, mais elle est parfaitement atteignable si nous continuons sur cette lancée.

    C'est pour cela que des coups de main comme celui fourni par la chaîne 2D6+Cool et son Maître de Cérémonie sont importants, et que j'ai voulu les remercier à ma façon pour cet enregistrement de partie extrêmement soigné, en vous proposant un nouveau palier communautaire : si nous atteignons les 500 vues sur sa vidéo, je retranscrirai sur pdf le cadre de démo que j'utilise pour les conventions et dont je me suis servi lors de notre enregistrement. Bon, il paraît que 500 vues c'est trop facile, mais on va quand même commencer par ça (si on arrive à 1000, peut-être que je remettrai la main à la pâte, je dis ça je dis rien).

    N'oubliez pas néanmoins les autres paliers communautaires : 500+ abonnés sur la page Facebook, et 100 partages de la vidéo promotionnelle sur la page Facebook de Sycko.

    En attendant, je vous souhaite un bon week-end et je m'en vais me préparer pour Paris est ludique, samedi.

    Vivien

  • Snezhinka, étoile mourante

    Chose promise, chose due : il est temps de parler un peu du cadre prétiré inclus dans le livre de De Bile et d'Acier.

    Snezhinka n'est pas sans rappeler le supplément Fleurs du Mall, au sens où il s'agit là d'une base détaillée avec ses personnages, ses lieux et ses monstres, qui me permet de développer le monde par l'exemple mais aussi d'offrir à ceux et celles qui n'aiment pas créer leur propre univers de jeu un socle pour se lancer au plus vite dans une chronique. Quant à ceux qui ont encore moins de temps et ne disposent que d'une ou deux soirées à consacrer aux combats de robots géants, ils pourront tout simplement s'approprier les 4 personnages-joueurs prétirés de l'escadron Zvesdy et utiliser la trame apocalyptique fournie dans le supplément - croyez-moi, il y a là de quoi développer quelques scènes chargées en émotions !

    La base elle-même est située en pleine ville de Kazan, dans la République du Tatarstan. Alors que le transibérien blindé fait des allers-retours pour rapatrier les civils vers Moscou, les militaires s'apprêtent à mener une ultime résistance face aux géants de bile venus de la Defekt, cette faille mystérieuse qui depuis des mois ne cesse de vomir de nouveaux ennemis. Certains disent que le Colonel Lioubimov a un plan pour remporter la guerre - à moins qu'il n'ait tout bonnement sombré dans la folie ?

    Quoi qu'il en soit, cet homme ombrageux compte avant tout sur les pilotes de Bogatyri de l'escadron Zvesdy pour protéger les restes de la capitale : 4 adolescentes que le Corps de Défense a bien voulu laisser en arrière, menées par la fille du colonel elle-même. Laissées dans l'ignorance, déroutées par les épreuves qu'elles ont traversées, ces héroïnes tragiques sauront-elles s'unir au moment de l'ultime combat ?

    Notez qu'il est possible d'en savoir plus sur ce "scénario" de démonstration en écoutant le podcast de la Cellule enregistré l'été dernier, qui constitue une forme de debrief de partie (et quelle partie !). Attention aux spoilers par contre, si vous êtes sensible à ce genre chose.