BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Achat de matériel pour réaliser un Cognac BIO

Fondé en 1900, le Domaine de Puygrelier produit du Cognac et des céréales. Ecoreponsables, nous passons désormais au BIO

About the project

En deux mots, notre projet se résume à l'achat d'un matériel pour ne plus utiliser de produit chimique sur nos terres. Il nous permettra d'enlever l'herbe au pied des rangs de vignes sans nuire aux ruisseaux, étangs et nappe phréatique.

Découvrez plus en détail notre projet dans la suite du projet :-). N'hésitez pas à suivre et partager notre page Facebook !

Nous sommes en conversion Bio.

Nous sommes 3 frères et avons repris fin 2015 l'exploitation viticole familiale. L'exploitation était conventionnelle. Mais pour nous, pas de culture pérenne, sans respecter la nature.

Voici ce que nous ne voulons plus (de l'herbe grillée par les produits chimiques!) :

C'est pourquoi dès le début d'année 2017, après avoir pris nos marques avec le matériel dont nous disposions, nous avons décidé de nous engager en production bio.

Notre première année fut marquée par diverses "mésaventures", principalement causées par un matériel vieillissant, en grande majorité des années 1980,que nous serons ravi de vous raconter de vive voix à la ferme. Pour exemple, notre tracteur, bien que robuste et résistant, nous a laché après plus de 7000 heures de travail (soit environ 700 000 km pour une voiture). Cela parait logique !... Le temps à son emprise sur toute chose...

Rapidement, nous avons été confronté (pour ne pas dire débordé) à la gestion des herbes entre les ceps de vignes, sans utiliser de produits chimiques bien évidement ! Pour l'intérieur du rang, nous avons choisi de le laisser enherbé pour limiter l'érrosion et favoriser la vie des "bébêtes" (insectes, vers, tout un monde...).

Sur la ferme, nous disposons d'un outil assez ancien,qui nous rend quand même vraiment service, mais qui nécessite malheureusement plusieurs passages (donc beaucoup de gasoil) pour enlever les mauvaises herbes sous le rang. Ensuite, il est nécessaire de réaliser un second passage pour tondre dans le rang et un passage supplémentaire pour fauciller (rogner) la vigne...

Il existe bien des outils modernes qui sont efficaces mais ils sont animés par un circuit hydraulique qui demande de la puissance moteur et donc, là encore, consomme plus de carburant. Nous souhaitons utiliser un outil efficace mais simple pour consommer le moins possible.

A terme, nous souhaiterions combiner 2 outils (tonte et intercep) pour encore réduire le nombre de passage. En effet, dès que nous les diminuons, c'est moins d'émission de gaz et moins de dérangement pour la faune. 

Intercep Clemens

What are the funds for?

Nous souhaitons acquérir un intercep moderne pour continuer à ne plus utiliser de produit chimique sur nos terres qui sont d'ailleurs à proximité d'un ruisseau et d'étangs.

Le but de cette transition : préserver notre environnement.

En fonction du montant collecté grâce à vous, nous pourrons réaliser les investissements suivant : 

1/ Avec 16800€ ttc nous acheterions une charrue mécanique qui permet de recevoir un jeu de lames et de bineuses. Cela permet de supprimer les herbes, même hautes et sans désherbant chimique ! On évite ainsi de passer l'hivers. Mais le prix est important pour notre petite société...

2/ Avec 5200€ ttc.de plus, nous remplacerions le jeu outils précédent par une solution encore écologique, des disques emotteurs et des disque étoiles. Ils permettent un entretien courant, quand l'herbe est moins haute, sans effort pour le tracteur (car plus besoin d'hydraulique). Le fonctionnement de la charrue est très simple : le tracteur roule et fait tourner les disques bineurs à l'arrière qui coupent l'herbe sous quelques centimètres de terres. Même notre tracteur des années 80 est suffisant.

3/ Avec 15 000€ de plus, nous acheterions par contre un tracteur d'occasion qui dispose d'un relevage avant. Nous pourrions alors couplert un outil à l'avant du tracteur et à l'arrière pour réduire le nombre de passage dans la vigne.

En un seul passage, nous pourrions tondre entre les rangs et enlever l'herbe sous les rangs, ou fauciller (rogner les pousses de la vigne) et utiliser l'intercep vu précédement. Contre 3 fois passages actuellement.

Avec cette solution combinée, le bilan carbone sera nettement amélioré.

Si nous faisons appel à vous c'est pour plusieurs raisons. D'abord, nous subissons une petite récolte 2017 dûes aux intempéries du printemps (50% de perte à cause du gêle) et nous faisons fasse à quelques imprévues (un pressoir qui implose, un de nos deux tracteurs a tout simplement brûlé et on vous passe les autres mésaventures...). Cependant, nous ne voulons pas renoncer à notre démarche bio car nous croyons qu'il s'agît d'une nécessité pour tous.

Un partage sur les réseaux sociaux serait sympa !

Un don serait le top ! 

Un grand merci d'avance pour nos futurs raisins et toute la biodiversitée préservée.

Le fonctionnement d'Ulule est simple : Il faut atteindre le montant demandé pour débloquer les fonds. A 1€ près, la campagne peut donc avoir été réalisée pour rien. On compte sur vous :-). 

About the project owner

Notre relation avec notre terre de Puygrelier a commencé il y a déjà 4 générations dans les années 1900.


Marcel

Marcelet sa famille ont choisi de s'installer ici, pour cultiver et vivre. Marcel élève des chevaux, sa passion. Il cultive un petit peu les terres mais la majorité sert à la pature de ses fidèles compagnons. 

André, son fils a à son tour repris l'exploitation en conservant la passion que son père lui a transmis. Cependant, cela ne suffisait plus à subvenir à la famille. André décide donc d'élever des vaches pendant sa carrière. Il se sert d'ailleurs de ses chevaux pour travailler les terres, qu'il continue d'exploiter comme son père le faisait. 

Patrice, la troisième génération à reprendre l'exploitation a travaillé pendant longtemps avec son père. Il a conservé très longtemps l'élevage des vaches tout en développant les céréales sur la majeure partie des terres. Il a aussi progressivement planté des vignes dédiée à la fabrication de Cognac. 

Enfin, à sa retraite en décembre 2015, ses 3 fils dans l'ordre de la photo, Denis, Jérôme, et Benoît, reprenent à leur tour l'exploitation. Leur objectif principal : respect de la nature et production de produits de qualité. 


Un partage de cette page est bienvenu ! 

Un don serait le top ! 

Merci pour votre soutien :)

www.domainedepuygrelier.fr