BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Bee Bee

The game by the bees and for the bees

  • Dernière ligne droite !

    Bonjour à tous,

    Bee Bee vous souhaite une belle et heureuse année apicole :)

    Merci votre soutien à Bee Bee, nous avons déjà réuni 91% du financement nécessaire. Il ne reste que quelques jours pour atteindre les 100% !!!

    Plus que jamais le projet à besoin de vous! Parlez autour de vous sur les réseaux sociaux

    Envoyez le lien vers la campagne ulule: https://fr.ulule.com/bee-bee/

    Likez et partagez notre page facebook https://www.facebook.com/Albelha32/ 

    Parce qu'encourager les jeunes générations à protéger les abeilles est un premier pas vers leur préservation.

    Apciolement

    Bee Bee team

  • Calendrier de l'avent de Bee Bee jour 24

    Bonjour,

     

    Il est temps d'ouvrir la dernière case de ce calendrier. Cette dernière case se devait de parler de celles sans qui la ruche ne serait pas propre, serait la proie de nombreux ennemis et serait vide de miel: les ouvrières ! Près de 90 000 ouvrières peuplent une ruche.

    Parcourons ensemble la vie d'une abeille dans une ruche.

    L'œuf qui donnera l'ouvrière sera déposé par la reine dans une alvéole où elle mettra 21 jours avant d'émerger. Comme la reine, l'œuf éclora au bout de 3 jours, le stade larvaire durera 10 jours, le stade nymphal 8 jours et une ouvrière parfaite émergera 21 jours après la ponte. Une vidéo à couper le souffle illustre ces chiffres:

    L'ouvrière est dotée de glandes qui seront plus ou moins développées en fonction de son âge et lui permettront d'effectuer des tâches déterminées :

    • la glande hypopharyngienne, grâce à laquelle les ouvrières secrètent une substance destinée à nourrir les larves ;
    • les glandes labiales et mandibulaires, qui permettent d'émettre des phéromones d'alarme ;
    • la fameuse glande de Nasanov, tache claire que l'on peut voir à l'extrémité de l'abeille lorsqu'elle « bat le rappel », au moment d'un essaimage par exemple, pour signifier aux autres abeilles de la colonie que c'est ici, que la reine est là.

    Regardez la position caractéristique de l'abeille qui bat le rappel :

    La vie des ouvrières est une vie de labeur. C'est seulement lorsqu'elle aura atteint une vingtaine de jours qu'elle en sortira. L'abeille jeune aura pour fonction le nettoyage des cellules afin de faire place nette pour la seconde génération, la reine ne pondant que dans des cellules propres.

    Vers l'âge de six jours, l'ouvrière deviendra nourrice. Puis, entre 8 et 20 jours, les glandes cirières de l'ouvrière étant au summum de leur capacité, l'abeille laborieuse se chargera de construire les rayons, de les réparer. À l'âge moyen de 15 jours, l'abeille sera chargée de récupérer les mannes rapportées par les butineuses, d'entreposer le nectar et de le transformer en miel, de ranger le pollen dans les alvéoles.

    Puis, peu à peu, l'abeille sortira de la ruche. Vers 18 jours, elle sera chargée de réguler la température de la ruche en créant un courant d'air grâce à des battements d'ailes rapides (ventileuse). voici quelques belles images d'une abeille en pleine ventilation:

    Entre 12 et 25 jours, l'ouvrière deviendra gardienne. Placée devant la ported'entrée, elle vérifiera que les abeilles qui entrent appartiennent bien à la colonie (sachant qu'une abeille porteuse de nectar ou de pollen rentrera toujours, même si elle fait partie d'une autre famille), et donnera l'alarme si un ennemi s'approche.

    En cas d'attaque, les gardiennes appelleront du renfort et se lanceront sur l'ennemi pour le piquer. Regardez leur comportement héroïque face à ce frelon asiatique:

    Trois semaines après sa naissance, l'ouvrière fera quelques vols de reconnaissance afin de se familiariser avec son environnement et de localiser la ruche, puis elle s'envolera afin de butiner le nectar des fleurs, de recueillir du pollen ou de la propolis.

    Les butineuses de retour à la ruche communiquent entre elles par en dansant. Il s'agit d'un langage abstrait, complexe et sophistiqué, permettant de transmettre une quantité considérable d'informations. Les abeilles s'en servent pour indiquer l'emplacement de sources de nourriture, d'un endroit favorable à l'implantation de la colonie, mais aussi de points d'eau ou de zones de récolte de résines pour la propolis. Non seulement le lieu est situé précisément, mais des informations quantitatives et qualitatives sont fournies!

    Les vieilles abeilles finiront porteuses d'eau. L'eau est en effet nécessaire à la vie de la colonie. Les abeilles d'hiver, celles qui naîtront à la fin de l'été, auront pour mission de maintenir une température d'une vingtaine de degré au sein de la grappe. L'hiver, les abeilles forment une grappe autour de la reine et du couvain. Elles se relayeront : les abeilles à l'extérieur de la grappe rentreront se réchauffer quand elles seront transies de froid et seront remplacées par d'autres et ainsi de suite, cela jusqu'à ce que les températures redeviennent clémentes.

    Voici quelques images d'une grappe prises sur une ruche dqui comporte une face vitrée:

     

    Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de passer un joyeux Noël à tous !

  • calendrier de l'avent de Bee Bee jour 22

    Bonjour,

     

    Voici la case 22... alons en forêt découvrir le miel de sapin !

    La couleur est généralement foncée allant du jaune brun au brun-noir. L'odeur aromatique est marquée, profonde, avec une légère odeur de noisette

    Le Miel de sapin a une saveur douce, maltée sans aucune amertume avec un goût typique de noisette en arrière bouche, une odeur aromatique marquée.

    Le miel de sapin est principalement produit dans les Vosges, le Jura, l’Alsace et le Massif Central. Ce miel typique bénéficie, depuis 1999, d’une appellation d’origine certifiée.

    Bon... vous voulez vraiment connaitre l'orginie de ce miel.

    âme sensible s'abstenir

    Le sapin n’ayant pas de fleurs, les abeilles n’ont pas de nectar à récolter. Elles collectent plutôt le miellat, une substance liquide visqueuse et épaisse, excrétée par des pucerons, et déposée ensuite sur des végétaux, comme l’épicéa et le sapin.

    Les abeilles butinent ces ressources riches en sucres même si elles contiennent de nombreuses substances indigestes pour elles.
    Dans le cas du miellat de sapin c’est l’abondance de ce végétal et par là donc de ses pucerons parasites qui sous certaines conditions météorologiques provoquent une miellée significative.
    Donc, si à l’origine la sève sucée par les pucerons est d’origine végétale, le miel élaboré à partir de ce produit résulte fortement des métabolismes respectifs des pucerons et des abeilles qui l’enrichissent et le transforment en miel de sapin.

    Voilà vous savez tout.

    Le miel de Bee Bee procient du Gers, où les sapins ne sont pas suffisamment nombreux pour faire du miel de sapin ;) Rassurez ?

     

  • Calendrier de l'avent de Bee Bee jour 20

    Bonjour,

     

    La 20eme case, déjà !

    Aurjourd'hui la recette secrète des apiculteurs pour faire briller leurs meubles:

    Recette :

    Rappez 100 gr de cire d’abeille dans un bol.
    Ajoutez 200 ml de térébenthine dans ce même bol.
    Placez le ensuite sur une source chaude (casserole d’eau chaude ou radiateur par exemple) tout en mélangeant avec une spatule en bois, pour bien faire fondre la cire.
    Quand le mélange devient onctueux, il est prêt !

    Si vous avez besoin de la conserver, un bocal fermé conviendra parfaitement.

     

  • Calendrier de l'avent de Bee Bee jour 19

    Bonjour,

    Derrière la case  19, se cache  la cire d'abeille !

    Les chimistes vous diront que c'est mélange complexe d'esters gras, d'acides gras et de composés hydrocarbonés. Les biologistes vous expliqueront que la cire est secrétée par les écailles blanches et transparentes qui apparaissent au niveau des quatre glandes cirières situées de chaque côté de l'abdomen de l'abeille.

    Les abeilles fabriquent leur rayons avec cette cire, une sorte d'étagère où les abeilles rangent le pollen et le miel.

    Dans la nature, les alvéoles des abeilles sont d'abord de forme circulaire. Elles se transforment ensuite en hexagones à bords arrondis, au fur et à mesure de la construction des rayons,  A une température d'environ 45 degrés Celsius, la cire commence à couler lentement comme un liquide élastique, visqueux.
    Ainsi la cire s'étire et des angles se forment à la jonction des cellules, donnant naissance à des hexagones. La chaleur à l'origine de cette transformation est fournie par les abeilles ouvrières qui travaillent furieusement, côte-à-côte, à la construction des rayons

    Les apiculteurs vous expiqueront qu'ils mettent des cires  gauffées" dans les ruches !

    Les cires gauffrées sont des plaques de cire élaborées à partir de cire fondue (on récupère les opercules de cire des précédentes récoltes et on les places dans un moule à cire)

    Ensuite on pose ces plaques de cire gauffrée sur les cadres de la ruche:

    Pourquoi se donner tant de mal ?

    • Parce que fabriquer de la cire demande beaucoup d'énergie aux abeilles (et on préfère voir les abeilles prendre osin de la colonie et butiner que fabriquer de la cire)
    • Parce que les cires gaufrées permettent d'avoir des constructions ordonnées et des cadres facilement manipulables..

    Ca peut rapidement tourner à l'anarchie: