Les toits d'un monde - Le film

Le court métrage original sur les toits de Paris

About

Découvrez la présentation du film par l'actrice principale :

Présentation du film Les toits d'un monde from Anthony Mambré on Vimeo.

 

  • LES TOITS D'UN MONDE c’est… ?

Un court-métrage poétique et original, d’une durée de 6 minutes écrit et réalisé par Anthony Mambré.

 

  • Ca raconte… ?

L’histoire d’une jeune femme, Anna, qui se réfugie sur le toit d’un immeuble. Elle y fait la rencontre d’un vieil homme, Henri, au dernier jour de sa vie. Cette rencontre va aboutir à une issue des plus inattendues, là haut, sur les toits d'un monde.

 

  • Le film se déroule… ?

Majoritairement sur le toit d’un immeuble.

On peut alors considérer Les toits d’un monde comme un huit clos à ciel ouvert. Les toits de Paris, source d’inspiration du réalisateur, sont un lieu magique, plein de poésie dont l’histoire comme l’esthétique correspond à celle du film :

Le décor est important pour sa poésie mais aussi car il fait, en quelque sorte, partie des personnages. La ville aussi porte une mémoire, une âme.

Si elle était capable de sentiments et de paroles, que pourrait-elle dire en un moment tel que celui que développe le film ? Quel serait son regard sur cette rencontre entre ces deux personnes que beaucoup de choses opposent peut-être mis à part leur humanité ?

 

 

  • Ce qui a inspiré le réalisateur … ?  Le mot d’Anthony Mambré.

J’ai la chance de vivre au 5ème étage d’un immeuble parisien sans vis à vis et en hauteur ce qui me délivre une magnifique vue sur tout Paris. Ainsi à chaque fois que mon regard se pose sur cette immensité de cheminées et toits pentus en tôle, mon esprit s’évade. Cet espace des toits de Paris, magique, poétique, donne une sensation de bien être, de liberté, de puissance. On se sent au-dessus de tout, non pas dans un sens nombriliste mais plutôt comme une ouverture sur l’univers. C’est comme si une formidable énergie vitale nous remplissait, comme si le temps et l’espace s’arrêtaient pour nous permettre de contempler le monde. Tout y est paisible alors que pourtant juste en dessous c’est une immense fourmilière toujours en activité. C’est donc dans ce cadre que j’ai souhaité implanter le décor de mon film.

 

  • Les acteurs et l'équipe... ?

ANNA : Marion CHRISTMANN

Marion débute le théâtre dès l'âge de 8 ans dans la compagnie le Théâtre du menteur avec Valerie Dassonville. À sa majorité elle intègre l'école des Enfants terribles ainsi que Côté cours et très vite les projets de théâtre se multiplient et cela dans divers genres. En effet elle passe du spectacle jeune public (Princesse cracra, Sorcière griboulli et actuellement La folle histoire du chaperon rouge de Macha Orlova au Théâtre de la clareté) au drame ( adapation de 12 hommes en colère) pour finir actuellement dans plusieurs comédies (Les contes défaits de Guillaume Pascal, et en ce moment à l'affiche au festival d'Avignon dans Faites l'amour avec un belge). En parallèle on peut l'apercevoir dans quelques séries TV, dans des pubs, dans 8 courts métrages et prochainement au cinéma pour un long métrage. Adepte du concours 48h film project, plusieurs des films dans lequels elle a joué ont été primés.

Elle nous raconte : "J'adore le format du court métrage : raconter une histoire sincère, avec de vrais personnages, une vraie trame mais aussi aller droit au but ! Pourquoi avoir accepté de tourner pour Les toits d'un monde ? Car déjà le décor des toits sera une première pour ma part et je trouve ça sublime ! En plus ça doit procurer des sensations nouvelles donc rien que pour ça l'expérience me tente. L'histoire elle, est originale et pleine d'émotions; elle me touche vraiment. Enfin le personnage d'Anna me fascine par rapport à la complexité de son état émotionel. C'est un personnage loin de moi, c'est donc agréable pour un comédien de construire tout un univers"

 

HENRI : Bastien GUIO

En 1972, Bastien chante dans un groupe de chanson française « VISAGES » qui se produisait dans les cabarets parisiens. Par la suite il fait ses débuts à la télévision dans des émissions « jeune public » comme Discopuce, Récré A2, Croque Vacance etc…Avec JULIE ils créent par la suite leur compagnie de spectacles musicaux Jeune Public, La compagnie Julie et Bastien qui se produit partout sur les scènes de France depuis 1979 ainsi que dans différents festivals (Avignon, Printemps de Bourges, les Chorus des Hauts de Seine...) et des théâtres parisiens (Dejazet, Pa des Glaces, Théâtre du Marais...) Il a mis en scène une dizaine de spectacles pour la Compagnie.En 2002, il dirige Le ciné de Papa  pour la compagnie dans lequel il interprète Louis Lumière... spectacle toujours en tournée actuellement... Ce qui lui donne alors envie de connaître le cinéma de l'intérieur ! A partir de 2007 il enchaîne de nombreuses figurations pour le cinéma et la télévision. Fin 2011, c’est l’envie de se confronter à de vrais rôles qui le guide et il a depuis tourné dans plus de quarante films courts et longs.

Bastien nous parle de son choix de participer à l’aventure Les toits d’un monde : "J'ai été intéressé tout d'abord par l'originalité du scénario qui voit se rencontrer deux inconnus sur les toits de Paris. J'ai apprécié le travail d'écriture et les rapports subtils de ces deux personnages qui vont vivre une rencontre très particulière. Le traitement de l'image sera certainement très soigné et j'ai la certitude qu'Anthony fera tout son possible pour porter son projet avec beaucoup d'ambition."

L'équipe du Film:

Réalisateur: Anthony MAMBRÉ

Scénariste: ANTHONY MAMBRÉ

Producteur exécutif : Grégoire CLAMART

1er Assistant Réalisateur: Théo GENAND

Assistante de production: Mallorie LAMBILLIOTTE

Chef Opérateur: Clément ARENOU

Responsables communication : Zayda Valentina DORANTES et RJ BIERCZAK

La suite à venir

 

Vous pouvez découvrir la bande démo de notre talentueux chef opérateur Clément ARENOU, lui grâce à qui l'image du film sera magnifiée :


 


                 Nous avons également une société de production qui s'occupe surtout de la logistique ainsi que, par la suite, de la diffusion de ce court-métrage qui est destiné à tourner dans le maximum de festivals en France et à l'étranger.

Vous pouvez découvrir son site : http://megalofilms.com

 

SURVEILLEZ BIEN CETTE PAGE CAR AU FIL DES SEMAINES DE NOMBREUSES SURPRISES VONT SE RAJOUTER A CETTE PREMIERE PRESENTATION DU PROJET ;)

 

Merci de nous aider à donner vie à ce film qui nous tient très à coeur, merci de nous soutenir dans cette formidable aventure artistique et humaine sur les toits de Paris !

 

What are the fund for?

Entouré d’une équipe de bénévoles qui n’a pas froid aux yeux, tous sacrément motivés, doués et prêts à relever le challenge, il n’en est pas moins que pour réaliser le film, Anthony a vite compris que :

- le matériel de tournage n’est pas bénévole (caméra et accessoires vidéo, lumière, costumes) même si les loueurs peuvent être sympas !
- la nourriture s’achète pour cette équipe de valeureux guerriers
- les imprévus…sont à prévoir

Et si on dépasse le budget visé ?

Ce serait une très bonne chose pour le projet ! L’argent irait en priorité aux bénévoles du tournage, et si c’est le jackpot, grâce à vous nous pourrons continuer de nous exprimer, de faire rêver ou de défendre ce qui nous tient à cœur. Et là, on vous convie tous à partager ! LES TOITS D’UN MONDE s’intègre dans un cycle de courts-métrages qu’Anthony et son équipe souhaitent réaliser.

About the project owner

Quelques mots sur le scénariste et réalisateur du film, Anthony Mambré :

Né dans une toute petite ville de Franche-Comté, le cinéma est rentré dans sa vie lorsque qu'il est devenu figurant pour le film Tout est calme de Jean-Pierre Mocky lorsque il avait 10 ans. Passionné par le fait de construire des mondes et de les transformer en images, sa créativité et sa passion n’ont cessé de vibrer en lui depuis cette période. A 16 ans, il s'est lancé dans l’écriture et le tournage d’un long-métrage amateur avec une équipe de jeunes. Après un mois de tournage et un de montage, le film a été projeté. Ce fût sa première réelle expérience cinématographique comme créateur. A la sortie du lycée il est parti faire ses études de cinéma pour obtenir une licence à l’Institut Européen de Cinéma et Audiovisuel de Nancy. Suite à ça il est monté à la capitale où il a travaillé comme directeur artistique pour le festival international des Nouveaux Cinémas. Depuis lors il a réalisé quelques projets, courts-métrages et publicités. Foisonnant d'idées et de créativité, il a également une petite dizaine de projets courts et longs métrages en écriture. LES TOITS D'UN MONDE devient véritablement son premier court-métrage professionnel officiel.

 

Anthony nous confie "Faire un film c’est raconter une histoire qui nous est importante, être le bâtisseur d’un monde unique. Si je fais du cinéma c’est pour faire naître au creux de votre poitrine, de votre ventre, dans votre esprit et dans tout votre être, les plus profondes et diverses émotions. J’aime qu’un film nous marque, change notre vie, à un petit ou à un grand niveau ; car finalement le cinéma n’est qu’un reflet de notre existence selon différents aspects, une catharsis de notre quotidien. Voir un film c’est ressentir, aimer ou détester, mais c’est se sentir vivant. Je me plais souvent à m’émerveiller de la beauté des éléments de la réalité, des choses du quotidien aussi futiles peuvent-elles paraître. Mon univers est très visuel et émotionnel parfois onirique ; sans pour autant être fantaisiste à l’extrême, il ne se veut pas non plus hyper-réaliste/quasi documentaire. L’histoire, les images, les acteurs, l’œuvre entière doit faire vibrer le spectateur. Parmi mes influences très éclectiques, on peut trouver Tim Burton, Spike Jonze, mais aussi Hitchcock et beaucoup d’autres, le cinéma muet, le cinéma de l'âge d'or hollywoodien et des films beaucoup plus récents, de fiction ou d'animation."