L'Asphodèle - pièce musicale

Un spectacle de Leah Marciano et Emilie Belina Richard

About

L'Asphodèle est une pièce de théâtre musicale haute en couleurs, légère et pleine de surprise !

Le pitch :

L'Asphodèle, ancien cabaret reconverti en maison close est sur le déclin. Jean-Claude, le patron, décide de couper l'électricité en plein mois de décembre. Les filles sont gelées, et Gisèle, la tenancière, cherche desespèrement une solution pour redorer sa maison de joie. 

C'est alors que Charlie, jeune provincial cherchant l'ancien cabaret, débarque. Il explique qu'il veut chanter, mais Gisèle se sert de sa naïveté pour l'embarquer dans l'aventure. Il fait alors la connaissance de Kriss, Vince et Lou, prostitués, et de Yann, employé de la maison.
Charlie changera leur destin, à jamais.

Pourquoi l'Asphodèle ?

Selon la mythologie grecque, le pré de l'Asphodèle est un lieu des Enfers. C’est l’endroit où séjournent la plupart des fantômes des morts, qui y mènent une existence insubstantielle et sans objet.
C'est exactement ce qu'est ce lieu ici, et ses personnages. Ancien cabaret reconverti en maison close, l'Asphodèle est devenu une ombre.
L'endroit a gardé ses couleurs mais est maintenant terne et promit à la faillite.

C'est sans compter l'arrivée de Charlie, image de la pureté et de l'innocence, qui va insuffler un vent nouveau.

Pourquoi tant de personnages ?

Aujourd'hui, on ne peut plus s'identifier qu'à un seul ou deux personnages. Nous sommes tous victimes de notre schizophrénie. Nous ne sommes plus banquier, médecin ou bibliothécaire. Nous sommes banquier / photographe, médecin / musicien et bibliothécaire / blogueur.
Ces huit personnages hauts en couleurs sont là comme une personnalité qu'on aurait éclaté.

Une pièce musicale ?

L'Asphodèle est une pièce de théâtre, avec de la musique. Et non un spectacle musical. Il n'était pas question de tout dire en chanson. Les pauses musicales sont espacées, un peu à la manière des films de Walt Disney.

L'Asphodèle a la particularité de n'effectuer que des reprises musicales de variété française très différentes : de Daniel Balavoine à Indochine.

Cette hétérogénéité est volontaire, nous voulions offrir des musiques à fredonner pour tous.

 

Malgré la dureté du propos, il est ici question de rêves et d'amour, sous toutes ses formes. Les propos sont lourds de sens mais demeurent teintés d’humour et de musique pour qu’ils puissent toucher le plus grand nombre. Les chansons trouvent leur place en écho au récit et non en simple illustration.

Alors finalement l'Asphodèle c’est quoi ?

Une aventure humaine nourrie de mille influences musicales, théâtrales et cinématographiques.

L'affiche du spectacle

Rejoignez-nous sur FaceBook

What are the fund for?

Le financement nous aidera à couvrir les frais d'achat de costumes et décors, principalement. Nous avons déjà investi beaucoup et malheureusement nous nous rendons compte que ce n'est pas suffisant pour arriver au résultat souhaité.

L'Asphodèle est avant tout une pièce de théâtre dans laquelle il a été question d'instaurer un vrai côté artistique afin de la construire en profondeur et en visuel.

Première chose, le décor. Le propos de la pièce est celui d'une maison close. Il était donc très important que le spectateur soit en mesure de ressentir et de replacer le lieu avant même de le comprendre par les dialogues. 

Il est important pour Emilie, la directrice artistique, de jouer sur les couleurs pour l’entité de la maison. Chaque couleur est propice à un personnage à travers un code couleur organisé et réfléchi en fonction des personnalités. Ces couleurs se retrouvent dans le décor, tel un arc en ciel, pour donner de la vie, de la joie et de la bonne humeur à cette histoire. En effet il ne s'agit pas d'en faire un lieu sombre et un peu glauque, mais plutôt un lieu convivial où le spectateur puisse se sentir à l'aise pendant toute la durée du spectacle.

Dans la pièce de l'Asphodèle, il est question de garder une vraie unité en terme d'artistique. Le choix des différentes couleurs est vraiment là, en adéquation avec la mise en scène et les lumières afin de donner une vie à cette maison. Le principe de base étant simplement de créer un antagonisme au terme de maison close.

Le terme de maison close fait plutôt référence à un terme sombre, renfermé, triste. Le choix des couleurs de l'Asphodèle donne une idée totalement inverse en apportant de la lumière et une certaine légèreté.

Artistiquement, nous cherchons vraiment à montrer l'asphodèle comme un arc en ciel, tout comme le ferait un cabaret, pour en mettre plein la vue à son public et l'éblouir de milles feux.

Le pari est lancé pour tenter d'illuminer notre public, rendre notre spectacle inoubliable et faire en sorte que les gens sortent de là avec des étoiles pleins les yeux.

About the project owner


Emilie et Leah en plein travail 

Emilie Belina Richard (directrice artistique) et Leah Marciano (auteur) signent ici leur première pièce de théâtre.

Née en 1985, Emilie Belina Richard est passionnée depuis son plus jeune âge par la lecture, l'écriture et l'artistique. Déjà enfant, elle aime créer des décors et inventer des histoires qui se déroulent dans ces lieux sortis de son imaginaire.

Née en 1988, Leah Marciano a très tôt utilisé la caméra familiale afin de se filmer en train de raconter des histoires, jouant elle-même tous les personnages. A ses dix ans, une amie de la famille lui a offert le CD audio de la comédie musicale « Emilie Jolie » et se fut le déclic. Sans les images, elle compose donc son propre décor et interprète encore une fois, tous les rôles. C'est certain elle fera de la mise-en-scène.

Emilie Belina Richard rencontre Leah Marciano durant leurs études dans la réalisation cinéma. Très vite elles commencent à travailler ensemble en binôme, Emilie a la direction artistique et Leah à la mise-en-scène. Elles ont des influences très différentes et complémentaires.

Elles ont ensemble travaillé sur les court-métrages de Leah Marciano : « Dustland », « Paper Planes » et « Le Petit Prince », qui ont chacun été très bien reçu par le public.

Leah Marciano a travaillé en collaboration avec le metteur en scène Olivier Schmidt (en tant que conceptrice photo et video, puis en tant que productrice) sur le spectacle musical "Maison Close". C'est de là qu'est parti l'idée de l'Asphodèle, qui est donc librement inspiré de cette pièce.